Côtelettes de porc façon Fieri

Après un weekend de camping, il faut bien faire chauffer le BBQ un peu pour un bon souper en amoureux. Que diriez-vous de bonnes côtelettes de porc assaisonné avec les équipes KEG Montréal et badigeonné généreusement avec la sauce Cassonade & Bourbon de Guy Fieri accompagné de légumes grillés.

On fait chauffer le BBQ à feu vif d’un côté pour obtenir une température d’environ 400°F. Saisir les morceaux au-dessus du feu afin d’obtenir un marquage (environ 1 à 2 minutes par côté), puis mettre le tout pour une cuisson indirecte. Pendant ce temps, mettre les morceaux de poivrons sur la grille au dessus du feu. Badigeonner très généreusement avec la sauce, retourner les côtelettes et badigeonner de nouveau.

Il ne vous reste plus qu’à déguster le tout avec une bonne bouteille de vin. Pour nous ce soir, un petit vin sans prétention, un bon Meia Encosta Dâo du Portugal. Avouez qu’à 10,55$ c’est difficile de dire non.

Quel weekend

Je ne sais pas pour vous, mais notre weekend a été l’un des meilleurs jusqu’à présent. Pas nécessairement parce que nous avons passé du temps en famille, mais aussi parce que la température était magnifique avec un ciel bleu. Ce weekend se tenait le Noël du Campeur au Domaine du Lac Cristal à St-Rosaire (à environ 20 minutes de Victoriaville). Nous avions planifié cette fin de semaine depuis un certain temps afin de faire connaitre ceci à notre petit-fils.

Sur ce camping, plusieurs membres de ma famille s’y retrouvent année après année. Donc, nous y étions en pays de connaissance. Ayant fait du camping pendant près de 16 ans, je savais pas mal à quoi m’attendre, mais pour ma conjointe il y avait quelque de nouveauté.

À notre arrivée sur le site en début d’après-midi, on nous a accompagné jusqu’à notre terrain (#Y443). Au beau terrain d’une belle grandeur avec les 3 services (eau, électricité et égout). Comme nous avons passé juste devant la roulotte de mes parents, ceux-ci sont venus nous rejoindre. Il faut avouer qu’il y a environ 100′ qui séparent les deux terrains. Quelques instants plus tard, mon frère arrive avec une partie de sa famille. On a commencé à vider la valise de notre auto puisse que la tente se trouvait tout au fond de celle-ci.

Mon frère m’a donné un coup de main pour monter la tente. Bien que théoriquement une personne seule peut le faire, il est de loin préférable de le faire à deux. Notre petit-fils et son nouvel ami (le plus vieux de ma filleule) nous ont « relativement » aidés en nous donnant les crochets pour fixer la tente au sol. Avec le soleil ardent de l’après-midi et le taux d’humidité présent, le tout fut monté en 30 minutes et 3 bouteilles d’eau. Après avoir monté celle-ci, c’était le tour de gonfler les 2 matelas. Par chance, ceux-ci arrivent avec des pompes électriques, donc pas mal moins de trouble et d’essoufflement.

20170728_143540
Tente Coleman de Costco de 10′ x 17′ pouvant accueillir 8 personnes

Après le départ de ma famille, nous avons terminé de défaire l’auto et les bagages. Malheureusement, j’ai totalement oublié de prendre l’auto en photo. Tout l’espace disponible était occupé. J’ai rarement vu mon auto aussi chargée… Surtout dans le cadre d’un weekend de 3 jours.

Avant le souper et avec la chaleur, ma conjointe voulait aller se baigner avec notre petit-fils. Il y avait tellement de nouveauté pour lui, qu’il ne savait pas où regarder et quoi faire. Il restait là en regardant tout autour de lui et ne savait où aller. Pauvre petit pou, mais s’était beau le voir. Il y avait les jeux d’eau, la plage et la piscine. Il y en avait tout simplement trop pour une première journée et une première fois.

L’heure du souper arrivé, c’était le temps de débuter la préparation et la cuisson. C’est la première fois que nous faisions du camping avec une tente, donc nous avons décidé d’y aller avec un BBQ d’utilisation unique « ZIP« . Après environ 20 minutes, j’y ai déposé nos brochettes de mignons de porc marinés achetés au Costco. Comme celles-ci étaient encore une peu gelée, avec la chaleur du BBQ, l’eau a servi à garder la viande de porc juteuse. Le goût et la tendreté étaient géniaux.

20170728_182822
Brochettes de mignons de porc sur un BBQ à usage unique ZIP

Preuve qu’un camping est l’équivalant d’une petite communauté bien soudée, durant la cuisson, nos voisins d’en face (qui connaissent bien mes parents) sont venus nous voir pour nous offrir de se servir de leur BBQ si on voulait et que ça leur faisait plaisir de nous aider. Nous les avons très poliment remerciés, mais aussi déclinés leur offre puisse que la cuisson était déjà à moitié environ. Mais ceci prouve que les gens sont bien attentionnés et serviables.

Après le souper, nous avons été faire un tour chez mes parents afin de jaser un peu et de prendre des nouvelles. Par la suite, nous nous sommes dirigés (à pied) chez mon frère qui a sa roulotte à quelques minutes de là sur une autre rue. Nous avons passé une première soirée incroyable autour d’un bon feu à discuter, rire, manger et passé du bon temps. Mon autre nièce est venue nous rejoindre pour prendre des nouvelles et jaser. Mais quand je dis jaser, c’est plutôt ne pas arrêter de parler.

La soirée se terminant en beauté, on retourne à notre tente. L’humidité présente dans l’air a également envahi notre tente avec un certain froid. On avait oublié de fermer les volets de côté et ils prévoyaient un maigre 9°C pour la nuit. Mon petit-fils et moi avons passé la nuit avec les pieds froids. Comme souvent par le passé, il est venu nous rejoindre dans notre lit pour la nuit. À 3 dans un lit de format queen, ce n’est pas des plus facile de dormir pour certains. Le froid, l’humidité, les lumières de rue ont fait que la nuit a été courte. Le matin venu, on a pris le temps de se réveiller et se lever. C’était le calme plat dans le coin de notre terrain. Nous avons sortie tout ce que nous avions besoin pour la préparation du petit-déjeuner. Bien que la cafetière n’était pas des plus rapide, le café était le bienvenu. Disons qu’avec le soleil qui était bien présent en ce samedi du Noël du Campeur, le froid de la nuit était oublié. En le temps de le dire, l’intérieur de la tente était déjà chaud.

Après nous être préparé et serré nos choses, nous nous sommes dirigés vers l’un des terrains d’activités afin d’observer l’arrivée du Père Noël en hélicoptère à 10h. Il y avait littéralement une marée d’enfants pour son arrivée. Notre petit-fils était des plus excités lorsqu’il a vu le Père Noël. Ce dernier lui a dit de rester sage jusqu’à Noël.

En début d’après-midi avait lieu le party de mousse pour les enfants. Deux canons à mousse pulvérisant une mousse blanche à l’une des extrémités de la section des jeux d’eau sur les enfants et parents présents sur les lieux. C’était une belle occasion de prendre des photos et des vidéos des petits mousses recouverts de mousse.

Ludovic qui découvre le party de mousse

Pour le souper nous avons tous été sur le terrain de mon frère pour un bon souper BBQ. Vous savez, l’un de ces soupers en famille où l’on jase, on rit et qu’on a du bon plaisir. En attendant le souper, notre petit-fils était bien occupé à observer le plus vieux de ma filleule.

20170729_182946
Notre petit-fils Ludovic observe son ami Nolan sur son jeu

La soirée a été pour ainsi dire un copié-collé de la veille à quelques exceptions près. La température de fin de soirée était un peu plus douce avec un 12°C et que nous avions pensé à fermer les volets de la tente. C’était aussi le party de mousse pour les adultes avec un DJ et de la bonne musique. En grands-parents responsables, au lieu d’aller nous amuser nous nous sommes couchés avec notre petit-fils. Comme les murs d’une tente sont des plus insonorisés, nous entendions la musique comme si nous y étions. Le couvre-feu du camping a été observé et le tout s’est terminé à 23h.

Dimanche matin, un beau réveil. Quelques nuages présents dans le ciel, mais se sont rapidement dispersé pour faire place a un chaud soleil. Quand on parle d’un beau weekend !!

20170730_072153
L’émerveillement d’un enfant

Après le petit-déjeuner, c’était le temps de commencer à tout remballer nous choses, défaire la tente, etc. Avec le chaud soleil, les bouteilles d’eau étaient les bienvenues. Avant de quitter les lieux, les enfants, petits et grands, sont retournés une dernière fois dans les jeux d’eau puisse qu’il y avait des restants de mousse de la veille, à la piscine et à la plage. Un dernier au revoir et de gros mercis à tout le monde avant de quitter dans un véhicule plein à craquer.

En quittant le camping nous avons été chez Cristal VR pour y voir les roulottes histoire de nous donner une idée de ce que nous aimons et pas. Notre choix premier a été une roulotte Coleman modèle 296RK. Dans le fond, si jamais on faisait l’acquisition d’une roulotte nous devons avoir un VUS plus gros que ce que nous regardions initialement compte tenu du poids.

À savoir si on aime faire du camping, je dois avouer que nous allons dans le New Jersey avec la tente du 7 au 10 août et que nous avons déjà réservé au Domaine du Lac Cristal pour l’Halloween du Campeur le weekend du 8-9 juillet 2018.

EnregistrerEnregistrer

Chronique Vin – Osoyoos Larose Le Grand Vin 2013

Bon mercredi matin et milieu de semaine à tous. Comme j’ai le goût de faire un peu changement de la nourriture et du BBQ, j’ai envie de partager avec vous tous un vin des plus incroyable que j’ai eu la chance de déguster avec ma conjointe à quelques reprises.

Il y a de ça quelques années alors que nous étions attablés au restaurant l’Aurochs du quartier Dix30 à Brossard, nous avons demandé au serveur une recommandation pour le vin en fonction de notre plat (de superbes ribeye médium-saignants servis avec légumes grillés, etc.). Le serveur nous a demandé quel type de vin que nous buvions habituellement et nous lui avons dit que nous aimions bien les vins charnus. Il nous a demandé si nous connaissions les vins de la Vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique. Comme nous ne sommes pas de grands experts, notre réponse a été négative. Il nous a donc recommandé une bouteille d’Osoyoos Larose pour accompagner nos plats.

Le vin qui nous a été servi a une belle couleur d’un rouge foncé presque opaque. Un arôme de fruit mûr se dégage et le goût est relevé à souhait pour bien enrober notre assiette. Selon la description de la SAQ : « Robe arborant une couleur grenat profond. Nez exubérant qui s’ouvre sur des notes fruitées, végétales et boisées. Prenez plaisir à savourer ce rouge sec exprimant une agréable fraîcheur et doté de tannins charnus. En rétro olfaction, il s’affirme par des saveurs d’épices douces, de poivron vert et de prune. La bouche d’une texture ample culmine dans une finale persistante. » En résumé, le vin est bon et saura vous satisfaire.

Le vin s’accorde principalement avec des plats de viande rouge et grillée. Que se soit en brochette, hamburger, mijoté et grillé, vous ne pourrez être déçu par cette bouteille. Bien que le prix pourrait en rebiffé certain puisse qu’à ce moment la bouteille de 750ml se détaille à 48$, il peut se conserver facilement 14 ans dans des conditions de cellier.

Parlons croisière

Ce matin j’ai envie de discuter un peu de voyage avec vous tous, histoire de faire un peu différent des BBQ. Donc, pourquoi ne pas partager mes impressions et connaissances sur la bouffe en croisière. Ma conjointe et moi ne sommes pas nécessairement des spécialistes des croisières, mais nous avons déjà 5 croisières à notre actif avec 2 autres de prévues dans les prochains mois. Nous avons vogué avec 3 croisiéristes jusqu’à présent, soit Royal Caribbean, Princess et Carnival. Ma conjointe est également agente de voyage extérieur pour J’ai Mon Voyage. Donc, sans tout connaitre, nous sommes assez à l’aise pour conseiller et aider ceux qui auraient des questions.

Ceci étant dit, il y a plusieurs choses que nous aimons des croisières. Le niveau de service à bord des navires est très élevé, les cabines sont bien aménagées bien que dans certains cas elles peuvent être exiguës. La nourriture servie aux repas dans les différents endroits (buffets, salles à manger et restaurants spécialisés) est totalement incroyable avec des choix pour tous les goûts. Oui une semaine en croisière va couter plus cher que d’aller dans un tout-inclus dans les Caraïbes. Il y a plusieurs exclusions sur un navire tel que les pourboires (que vous pouvez payer d’avance au moment de la réservation). Ceci pour facilement s’élever à environ 15$ par jours par personne. Les bouteilles d’eau, les boissons gazeuses, cafés spécialisés, bières, cocktails et autres boissons sont à vos frais. Par contre, il existe plusieurs forfaits de boissons selon les goûts afin de diminuer un peu la facture et dans certains cas, il y a différentes promotions avec les croisiéristes qui inclus certains de ces forfaits. À titre d’exemple une bière est au prix d’environ 8$, un cocktail environ 10$-12$, un verre de vin entre 10$ et 15$, un café spécialisé environ 5$. Le tout étant en devise américaine bien entendu.

Une autre chose qui n’est pas incluse sur un navire c’est les restaurants spécialisés. Ceux-ci sont généralement offerts à des prix variants entre 35$ et 55$ par personne. Pour ce prix vous aurez droit à un menu sensiblement différent des salles à manger. Des plats relevés vous seront servis tous les soirs. La majorité des navires modernes offrent des styles de restaurants spécialisés tels que steak house, italien et Asiatique. Je vous suggère fortement de faire vos réservations dès que possible puisse que les places sont limitées.

Vous désirez avoir accès à internet durant vos vacances afin de rester en contact avec votre famille et vos amis ? Préparez-vous à payer entre 9$ et 17$ par jour par appareil. Les vitesses de connexion sont assez rapides aujourd’hui pour vous permettre de discuter en temps réel par vidéo avec vos interlocuteurs.

Ceci étant dit, n’oubliez pas qu’un navire est plus qu’un simple hôtel flottant. C’est une mini-ville pouvant accueillir jusqu’à 6500 personnes pour les plus gros paquebots et aussi peu que 350 pour les plus petits. Vous aurez accès à toutes sortes de spectacles, divertissements, amusements, etc., et ce, à toute heure du jour et de la nuit. Vous verrez des endroits magnifiques à travers le monde selon la durée et votre budget.

 

Ce soir quelque chose de très simple pour le souper. Un petit trio de brochette de bœuf 3 façons, Teriyaki, Bourbon et Steakhouse. Le tout accompagné par de pommes de terre pilés avec des oignons et poivrons que j'ai fait revenir dans un poêlon en fonte.

T-Bone de porc

Voici une coupe de viande qu’on ne retrouve pas facilement au Québec, à moins de le demander à notre boucher. Par contre, chez nos voisins de l’autre côté de la frontière cette coupe est disponible pas mal partout. Le weekend dernier, nous avons acheté 4 beaux T-bones de porc d’environ 1″ d’épais à un prix tout à fait dérisoire. À moins de 2S USD le morceau, il était difficile de ne pas succomber à la tentation.

Pour notre souper de ce soir, j’ai enrobé le porc dans la sauce Bourbon et Cassonade de Guy Fieri environ 1h avant de faire cuire. Le BBQ chauffe à environ 400°F avec 2 brûleurs d’allumés. L’infrarouge est ouvert au maximum depuis 5 minutes afin de bruler les résidus. J’enlève le surplus de sauce de la viande et je les dépose sur l’infrarouge environ 2 minutes par côté afin d’obtenir une belle caramélisation. Je m’assure que les grilles sont propres pour recevoir les T-bones en cuisson indirecte. Je poursuis la cuisson afin d’obtenir une température interne d’environ 155°F. Je les retire du BBQ et les laisse reposer quelques minutes. De cette façon, la température interne devrait atteindre les 160°F.

Je me surprends moi-même

Bon milieu de semaine à tous ! Comme vous le savez sûrement, le weekend dernier j’ai refait du camping après 34 ans « d’abstinence » en compagnie de ma conjointe et d’un couple d’amis. Bien qu’au départ nous étions supposés partir pour un weekend de 3 jours dans une immense tente, le tout s’est transformé en un long weekend de 4 jours à bord d’une tente-roulotte tirée par un Dodge RAM 1500. C’est assez différent par rapport au plan de départ.

Sur les 4 jours dans le secteur d’Ogunquit, les deux premiers ont été sous le signe des nuages et de la pluie. Nous avons même eu droit à un petit dégât d’eau sur les lits et la table, car nous avions oublié de refermer les toiles des fenêtres avant de quitter pour la plage. Avec le déluge qui a duré environ 2 heures, nous y avons goûté un peu au camping. Certains campeurs ont eu droit à plus de dégâts que nous. Nous avons quand même eu de la chance dans cette malchance.

L’installation d’une tente-roulette n’est pas nécessairement de tout repos quand nous n’avons pas accès à des crics autonivelant. Bien qu’il y avait 2 petits niveaux sur celle-ci, nous avons travaillé d’arrache-pied afin qu’elle soit droite de partout. Ensuite, nous avons monté le toit, sorti les rallonges pour les lits, sorti les bacs, etc. Je dirais que ça prit pas loin de 2 heures afin que tout soit installé correctement. Je crois que quelque chose ne devait pas fonctionner, parce que durant la nuit, la petite porte d’entrée restait entrouverte à cause du poids dans les lits.  Je ne crois vraiment pas que se soit normale une telle situation.

Pour les journées de dimanche et lundi, nous avons eu droit à un beau ciel bleu et un magnifique soleil. Nous avons été en mesure de déjeuner dehors et de profiter du foyer sur le terrain pour y faire des feux de camp en soirée. Nous avons même abusé un peu de l’alcool le premier soir. Mais comme on dit, on le méritait amplement.

La région d’Ogunquit est un très bel endroit pour y faire du camping, profiter des petites boutiques et manger des fruits de mer incroyablement bons à des prix relativement raisonnables. Par contre, pour ce qui est de la baignade, vous devez y penser 2 fois parce que la température de l’eau est des plus froide. Nous avons eu droit à un 54°F le temps qui nous y étions.

Bien qu’au départ je n’étais pas chaud à faire du camping, je dois avouer que je n’ai pas détesté mon weekend dans l’ensemble et ça, j’en suis surpris. Pour les points positifs, je dirais que j’ai aimé profiter de la nature, déjeuner à l’extérieur, faire des feux de camp et jouer un peu les touristes. En ce qui concerne les points négatifs, je n’ai pas tellement aimé le fait d’être 4 dans une petite tente-roulotte avec peu d’espace pour bouger et placer nos choses correctement. Je sais qu’il y en a des plus grandes, mais quelqu’un nous l’avait gracieusement prêté. Le temps d’installation aussi pour moi est un point négatif, surtout avec la fatigue de la route et le manque de sommeil.

Est-ce que je referais ce genre de camping ? Oui avec autre chose qu’une tente-roulotte. Ce type « d’habitation » n’est pas fait pour moi. La prochaine fois, c’est dans une tente de 10’x17′ en compagnie de ma conjointe et de notre petit-fils pour le Noël du campeur au Domaine du Lac Cristal à St-Rosaire à la fin du mois de juillet.

Brochettes de poulet Steakhouse

En revenant au Canada lundi dernier nous nous sommes arrêté à Burlington (Vermont) afin de faire un peu d’épicerie. Comme il ne semblait pas y avoir de Walmart Supercenter à cet endroit, nous sommes allé chez Hannaford. C’est le genre d’épicerie qui fait un peu campagne avec un service plus amical, mais on y retrouve de tout pour tous les goûts.

Ceci étant dit, je me suis dirigé vers le coin boucherie afin d’y choisir quelque chose d’intéressant. J’ai choisi deux belles brochette de poulet de style steakhouse, mais aussi 4 t-bone de porc d’environ 1″ d’épais. Ces dernières feront l’objet d’un autre article très prochainement.

Les brochettes sont assez simple en soit. De beaux morceaux de poitrine de poulet saupoudrés d’épices maison (Hannaford) sur une brochette avec quelques bons gros morceaux de légume.

Mise à l’essai du BBQ à allumage instantané ZIP

Ce weekend j’ai eu l’opportunité de mettre à l’essai la nouvelle version du BBQ à allumage instantané de la compagnie ZIP. Oui j’en conviens c’est un produit qui date de plusieurs années, mais qui a été renouvelé en fait de qualité.

Nous étions dans un camping situé à Cape Neddick dans le Maine (à quelques minutes d’Ogunquit). Dimanche dans la journée nous avons décidé avec nos amis que nous allions manger des steaks pour le souper. Comme nous n’avions pas de vrai BBQ portatif, ma conjointe et moi avions acheté 2 exemplaires de ce BBQ de fortune au cas où nous serions mal pris. Donc, en fin d’après-midi nous sommes allés acheter 4 beaux ribeye Angus d’environ 1 pouce d’épais pour le souper.

De retour à notre terrain, j’ai sorti le truc de la tente-roulotte et enlevé le papier du dessus afin de lire les instructions. Très honnêtement, celles-ci n’ont pas vraiment changé au cours des années. Vous brassez un peu la barquette afin que les briquettes soient un peu uniformes, à l’aide d’une allumette vous mettez le feu au papier sous la grille fixe. Au bout de 20 minutes environ la fumée aura cessé et les briquettes seront grises et rouges. La température maximale aura été atteinte et dura environ 2 heures.

Après avoir mis les épices sur les steaks, j’ai réussi à en déposer 3 sur le BBQ. Comme nous avions 3 cuissons différentes, ç’a bien été pour que nous puissions manger tous ensemble. Avec des cuissons bleues, médium saignant, et médium, j’ai été en mesure de les faire tous avec une rotation.

Contrairement à un BBQ conventionnel muni d’un thermomètre, j’ai été dans l’obligation de me servir de la bonne vieille méthode de mettre ma main au-dessus des briquettes et compter le nombre de secondes avant d’enlever ma main. En gros, 3 à 5 secondes m’a permis d’évaluer une température entre 400 et 500°F. J’ai tourné les steaks lorsque la viande se détachait presque toute seule de la petite grille. J’ai poursuivi la cuisson jusqu’à ce que je sente la tendreté en appuyant sur la viande. Afin d’être vraiment certain, à l’aide d’un couteau j’ai fait une petite entaille sur la viande pour confirmer la cuisson. Les résultats ont été vraiment concluants et les steaks des plus délicieux.

À un prix de 8,99$ et disponible dans une majorité d’endroit, il est difficile de ne pas succomber à la tentation d’en acheter au cas où vous seriez mal pris. Que se soit pour le camping de weekend, un pique-nique de dernières minutes, ou bien une randonnée qui s’étire en soirée, c’est un gadget que je vous conseille fortement.

Du camping après 34 ans

Bon jeudi matin à tous! L’été est finalement arrivé avec le soleil et la chaleur. Il était temps parce que les derniers mois ont été plutôt généreux en pluie.

Afin de bien débuter le mois de juillet quoi de mieux que d’aller en camping pour un long weekend afin de se reposer un peu. Il y a quelque temps ma conjointe et moi avons pris la décision de faire du camping à quelques reprises cet été. Au début, nous étions censés aller juste au Domaine du Lac Cristal à St-Rosaire pour le Noël du Campeur à la fin juillet avec notre petit-fils. Mais bon, comme elle adore faire des plans de fou, on va en faire un peu plus. On débute le tout avec un long weekend, du 7 au 10 juillet, dans le Maine sur le site de Dixon’s Campground situé à Cape Neddick près de Wells.

Pour l’occasion, nous y allons avec un couple d’amis et au lieu de la tente que nous avions achetée, nous serons dans une tente-roulotte. Disons que ça va faire un peu différent de notre plan original.

Ça va faire un peu drôle de refaire du camping après 34 ans et m’avoir juré de ne plus jamais en refaire de ma vie. Je n’ai rien contre ceux qui en font ou même aller passer la journée à celui où une partie de ma famille en font. Mais après en avoir fait pendant 14 ans, j’avais un peu en horreur le camping et tout ce qui si rattache. Nous verrons bien ce que ça donne après ce premier weekend de 4 jours en camping.

C’est une histoire à continuer…

Contre le Reverse Sear ou comment se faire détester sur Facebook

Bon matin ensoleillé à tous. Ce matin j’ai le goût de partager avec vous tous pourquoi je suis contre le « reverse sear » pour la cuisson des steaks. Je dis bien steak (quelque soit la coupe) et non des autres pièces de viande de style côtes levées, poitrines, etc.

Mon titre est probablement assez accrocheur avec les termes « comment se faire détester sur Facebook » que vous vous demandez pourquoi? C’est tout simplement que dans la majorité des groupes d’intérêt sur le BBQ vous y retrouver au moins 50% des membres qui ne jurent que par la méthode du reverse sear. Ils sont tellement fervents de ce type de cuisson qu’ils vont même à insulter certaines personnes en leur disant qu’ils ne connaissent rien à la cuisson des viandes.

Mais avant de vous dire pourquoi je suis contre cette technique, nous allons comprendre ce qu’est le fameux réserve sear. Avec cette technique vous faites cuire votre steak de façon indirecte (pas de chaleur sous la viande) avec une température plus basse jusqu’à ce que la température interne de la viande atteigne environ 10 à 15°F de moins que la température désirée. Ensuite, vous montez la température de cuisson (brûleurs, infrarouge ou charbon) au maximum pour faire saisir la viande durant quelques minutes par côté. En théorie, cette technique devrait permettre d’obtenir des steaks plus tendres et juteux. Originalement, cette technique a été développée pour les autres coupes de viande de celles des steaks. Il n’y a aucune preuve que les steaks (je dis bien STEAK) sont plus tendres et juteux avec cette technique. Je pourrais ajouter que vous perdez une bonne partie des jus naturels, donc de la saveur, en débutant par une cuisson indirecte. Par exemple, si vous prenez des grosses pièces de viande, elles seront souvent injecté avec du liquide et avec des contenants de liquide. Ceci compense la perte de jus et permet à la viande de rester tendre. Pour un steak, c’est plutôt rare qu’elle sera injecté ou cuite avec un récipient de liquide.

Maintenant que ceci est dit, voici ce que je fais personnellement tout comme l’autre partie de la population des groupes de Facebook. Comme j’ai la chance d’avoir un brûleur infrarouge sur mon Napoléon Prestige 500, je m’en sers pour faire saisir la viande. Pour commencer, je sors la viande du frigo au moins 30 min avant de la mettre sur le BBQ. Je fais chauffer mon infrarouge au maximum pendant 5 à 10 minutes (il atteindra environ 1800°F) et 2 brûleurs sur 4 dans le BBQ pour que la température de celui-ci soit à environ 350°F. Je mets mes épices préférées des 2 côtés de la viande. Si elle a au moins 1.5″ d’épais, j’en mets aussi sur le pourtour. Je saisis ma viande sur l’infrarouge environ 2 minutes par côté dans le but d’emprisonner les jus et la saveur à l’intérieur. En anglais on dit « lock the juice in ». Par la suite, je déplace la viande dans le BBQ au-dessus des brûleurs qui sont fermés pour poursuivre la cuisson. Le temps de cuisson varie en fonction des goûts personnels et de l’épaisseur de votre pièce de viande. Un bon thermomètre à viande est essentiel dans toutes les situations. Après cette cuisson, je laisse reposer la viande sur une plaque sous une feuille de papier d’aluminium pendant 5 à 10 minutes.

A la suite d’une première parution de cette article (avant sa modification), certaines personnes m’ont écrit pour partager le fait que le fait d’emprisonné les jus n’est pas fondé et a été réfuté par plusieurs spécialistes. Pourtant, nombreux sont les grands chefs de renoms qui vont dire que ces articles sont du n’importe quoi. Oui la croute faite par la saisie n’est pas parfaitement imperméable et laisse passer une partie des jus de la viande. Par contre, c’est une très faible partie qui sera évacué.

Oui c’est ma technique et oui elle est classique. C’est aussi celle de grands chefs. Je la défends et j’y crois à cette technique.

*** Cet article a été mis à jour afin d’apporter certains éléments de précision ***

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑