Premier essai du Ribalizer de BBQ Québec

Bon mardi sous la pluie à tous ! Avec la belle température d’hier, quoi de mieux que de faire des côtes levées sur le BBQ. Vous savez, celles qui cuisent tout doucement, lentement à feu doux afin d’obtenir une belle tendreté ? Oui je sais, vous avez l’eau à la bouche.

Donc, j’ai décidé de mettre à l’essai le Ribalizer que BBQ Québec a développé. Ceci a été principalement pensé pour l’utilisation des BBQ au propane/gaz naturel. Le kit vient avec 4 pannes d’aluminium de bonnes grosseurs, un support en acier inoxydable pour 6 rack complets de côtes-levées ainsi que les instructions en français et en anglais. L’assemblage est des plus simple et le tout est très solide.

Pour le reste, c’est presque identique à votre cuisson standard. La préparation des côtes levées est en quelques étapes seulement :

  1. Enlever la membrane à l’arrière des côtes levées à l’aide d’un couteau;
  2. Mettre un bon rub sec sur les 2 côtés en frottant un peu;
  3. Placer les côtes levées dans le support;
  4. Verser un peu de liquide (jus pomme, bière ou autres) dans le fond de la panne;
  5. Préparer le BBQ pour une cuisson indirect à une température d’environ 275-300°F;
  6. Préparer 2 papillotes en papier d’aluminium contenant des copeaux de bois de votre saveur favorite;
  7. Mettre la panne dans le BBQ du côté opposé au feu;
  8. Fermer le couvercle et laisser cuire environ 2 à 3 heures (ou jusqu’à ce que vous voyez les os sortir d’environ 1/2″;
  9. Retirer la papillote du BBQ et déposer le couvercle sur la panne tel qu’indiqué dans les instructions et ajouter un peu de liquide au besoin;
  10. Faire cuire, toujours en indirect, pour environ 2 heures. Ceci va permettre à la viande de s’attendrir au maximum;
  11. Retirer la panne du BBQ et ouvrir les brûleurs;
  12. Déposer les côtes levées sur la grille et badigeonnées de votre sauce préférée.

Il ne vous reste plus qu’à déguster le tout avec vos accompagnements préférés.

Charbon : Napoleon ou Weber

Quand il est question d’un BBQ au charbon, c’est tout simplement une question qui tue !! C’est un débat qui fait rage depuis longtemps et malheureusement, il n’y a pas de réponse miracle.

Pour une majorité de personnes, la seule bonne et vraie réponse est Weber et leurs ventes le montrent bien. Par contre, une autre partie de la population préfère ceux de Napoleon. Il faut bien avouer que leur version PRO (PRO22K) a de quoi plaire avec un design moderne.

Mais il faut bien avouer que la gamme au charbon de Weber est vaste. Ils ont des « kettles » de 18 pouces à 36 pouces comprenant les standards de 22 et 26 pouces. La quantité d’accessoires pour ceux-ci est impressionnante autant de la marque Weber que de tierces parties. Il n’y a pas si longtemps, une compagnie québécoise a invité le « All-In-One » qui est un accessoire qui permet de faire beaucoup plus et plus facilement avec les BBQ Weber.

Mais si nous comparons les deux marques afin d’obtenir deux semblables, ça pourrait être le Weber MasterTouch 22″ vs le Napoleon PRO Charcoal Kettle 22″. Au niveau de la qualité des matériaux et de l’assemblage de l’ensemble, c’est très semblable. Nous pourrions dire que les avantages de l’un sont les inconvénients de l’autre. La grille en acier inoxydable de Weber convient mieux à la cuisson indirecte que celle en fonte de Napoleon. Par contre celle de Napoleon a une meilleure distribution de la chaleur que l’autre. Le couvercle à charnières de Napoleon ne permet pas l’installation d’accessoires tels que le « All-In-One« , mais permet d’obtenir une ouverture ajustable au besoin.

Les prix des deux sont sensiblement dans la même fourchette. Donc, le débat n’est vraiment pas là. Du côté du thermomètre intégré au couvercle, celui ne Napoleon a fait ses preuves, mais rien ne remplace un bon thermomètre à sonde de qualité professionnelle.

Personnellement, je ne fais pas de cuisson au charbon. Donc, pour plusieurs personnes je ne suis pas en mesure d’en parler. Mais d’un autre côté, je connais les BBQ et je connais les 2 marques. Je vois beaucoup de monde se servir autant de l’un que de l’autre, sans vraiment de problème et ils semblent faire cuire pas mal ce qu’ils désirent. Pour ma part, j’ai un faible pour le modèle de Napoleon et je n’ai pas honte de le dire.

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑