Chicken Wings Thai Sticks recipe – BBQ Pit Boys

Plutôt 3 fois que 2, je vous partage une autre recette des BBQ Pit Boys. Cette fois-ci ils nous font voyager du côté de la Thaïlande avec une recette relevé à la coriandre et piments forts.

Avec le weekend du Super Bowl LIII (53) du côté américain, ceci pourrait vous donner des idées de recette avec cette troisième saveur. Sinon, vous pouvez attendre n’importe quelle autre occasion pour savourer le tout.

Chicken Hot Wings Kebabs recipe – BBQ Pit Boys

Bien oui, encore un autre article avec une recette des BBQ Pit Boys. Cette fois-ci ils nous présente leur propre version de kababs qui semble des plus délicieux. Une recette des plus simple mais tout aussi efficace.

Est-ce que je vais faire leur recette le prochain weekend ? Non, mais très certainement dans les prochains mois pour en faire profiter nos amis autour d’une bonne bouffe sur le BBQ et le tout accompagné de quelques bonnes bouteilles de vin.

Pour les ailes de poulets, si vous désirez vous payer la traite, je vous recommande fortement de passer par la Boucherie Auclair de Sainte-Julie.

Angeline Pinot Noir 2016 – Un vin surprenant

Bon dimanche à tous. C’est plutôt rare que je partage avec vous à cette heure ci, mais avec cette petite découverte je crois que ça en vaut la peine. Il y a de ce vins qui nous surprennent par le goût, d’autres par l’étiquette et finalement d’autres par le prix. Ce vin coche les 3 catégories.

Lors de notre voyage de camping l’été dernier à Virginia Beach, nous avons acquis quelques bouteilles de vin à des prix, avouons le, dérisoires. Les prix des bouteilles que nous avons achetés variaient entre $4,25 et $11,25 (USD). Cette bouteille devait être environ $9,00 de mémoire.

En partant, nous aimons les Pinot Noirs depuis quelques temps déjà car ils passent bien avec bien des types de repas. Ma conjointe a bien aimé l’étiquette de cette bouteille et que dire du prix. Je vous l’accorde, le prix est en devises américaines. Même avec le taux de change ça en vaut le coût.

La bouteilles s’est rapidement vidé dans nos verres et nous avons apprécié le goût. Rien de trop agressif et en même temps très goûteux en bouche. Par chance cette bonne bouteille est disponible dans certaines succursale de la SAQ, mais bonne chance pour en trouver car elles sont rarement en stock. Si vous avez la chance d’aller en vacance chez nos voisins du sud, profitez en svp.

  • PAYS : États-Unis
  • RÉGION : Californie
  • SOUS-RÉGION : North Coast
  • APPELLATION D’ORIGINE : Russian River Valley
  • DÉSIGNATION RÉGLEMENTÉE : American Viticultural Areas (AVA)
  • PRODUCTEUR : Martin Ray
  • CÉPAGE(S) : Pinot noir100 %
  • COULEUR : Rouge
  • FORMAT : 750 ml  
  • DEGRÉ D’ALCOOL : 13,8 %
  • TAUX DE SUCRE : 4.1 g/L
  • TYPE DE BOUCHON : Métal vissé
  • TYPE DE CONTENANT : Contenant de verre coloré

Nacho Chicken Wings recipe – BBQ Pit Boys

Bon samedi matin à tous. Cela fait un petit bout de temps que je ne vous ai pas partagé une petite trouvaille du web (YouTube dans ce cas-ci) à déguster. Très honnêtement, il me tarde d’en faire l’essai et de partager avec mes amis. Je vous invite fortement à regarder la vidéo de nos amis BBQ Pit Boys avec leur recette de Nacho Chicken Wings ou si vous préférez en français des ailes de poulet nachos.

Bon appétit à tous !

Je l’avoue, je ne suis pas un expert

En ce matin du mois de janvier, je dois vous faire un aveu. Je ne suis pas expert en camping et tout ce qui s’y rattache. Mais je crois que cet article risque de faire des vagues et de m’attirer les foudres de certains.

Est-ce que j’ai des connaissances ? Oui, bien sûr, comme tout le monde et j’ai des opinions également. J’apprends aussi en lisant et posant des questions aux bonnes personnes. J’essaie de m’informer avant d’aller de l’avant. Lorsqu’on me pose des questions, j’y vais avec mes connaissances sans essayer de spéculer ou bien d’épater la galerie. Comme la plupart des gens, j’ai malheureusement un égo qui n’aime pas avoir tort et c’est pour cette raison que j’hésite parfois à donner une opinion sur un sujet.

Si vous faites partie de l’un des nombreux groupes sur Facebook reliés au passe-temps du camping tel que La Saison Du Camping (pour ne nommer que celui-ci), vous êtes déjà très au fait du genre de commentaire que plusieurs se font un plaisir de partager. Sans pointer du doigt certaines personnes, on a tous lu des commentaires et des piètres remarques que certain (assez souvent les mêmes) écrivent sur ce que tu te dois d’avoir comme véhicule pour trainer une roulotte ou même une tente-roulotte dans certains cas ou bien ceux qui disent que les roulottes avec des extensions que c’est de la merde à cause des infiltrations d’eau, ou bien encore que les « service center » sur les autoroutes payantes aux États-Unis c’est juste des attrapes touriste. Pour moi, ceci n’a pas sa place comme commentaires.

Si moi j’ai le goût de prendre l’autoroute payante afin d’avoir accès à des postes d’essence, des restaurants et salles de bains qui sont facilement accessibles directement sur le chemin, et bien c’est mon droit. Si j’ai le goût de remorquer ma tente-roulotte pleine de 3900lbs avec mon VUS Touareg c’est mon droit et oui, je suis amplement dans les normes de sécurité. C’est certain que je n’oserais pas remorquer une roulotte avec un véhicule qui ne respecte pas les normes avec une certaine marge de manœuvre du genre une roulotte de 4000lbs (poids à vide) avec un VUS d’une capacité de 5000lbs. Selon certains « experts » sur les sites, nous devrions tous posséder des camions pleine grandeur (type pickup) avec des gros moteurs. Ça reste et restera une question de budget, de besoins et d’équipements.

Nous avons tous vu ce vidéo de la perte de contrôle d’un gros VUS avec une roulotte sur l’autoroute qui se termine en spectaculaire embardée. La majorité des commentaires ont été que la personne n’avait pas le bon véhicule et que c’était de la négligence de sa part d’avoir fait ça. Que savons-nous vraiment de toute l’histoire ? Et bien la réponse est rien. La vidéo a été édité en durée pour une raison de sensationnalisme et de générer des vues et des commentaires. Peut-être que la raison de la perte de contrôle a été un malaise du conducteur, peut-être quelque chose sur la route, peut-être une crevaison. Nous ne le savons pas ! Pourtant les internautes ont été plus que rapide pour crucifier le conducteur sur la place publique.

Comprenez-moi bien, je n’ai rien contre les « pickups » ou les personnes qui en possèdent un. Ils ont le droit si c’est ça leurs besoins. Que se soit pour le travail, les loisirs et un besoin familial, c’est correct pour eux. C’est certain que si une personne doit trainer une charge (roulotte ou autres) ayant un poids de 8500lbs et plus à vide, il est impératif d’avoir un camion en conséquence.

Même chose lorsqu’il s’agit de recommander un camping ou un site. Combien de fois peut-on lire des commentaires des plus désobligeants sur un camping à cause d’une mauvaise expérience ? Ce n’est pas parce qu’une personne n’a pas aimé son weekend que c’est la même chose pour tout le monde.

Selon moi, bien que plusieurs personnes devraient se retenir de donner leurs commentaires. Ils ont le droit à leurs opinions, mais peut-être juste choisir la façon de la dire dans traiter le monde d’imbéciles, de pas d’allure, d’inconscients, de danger public, etc.

Il ne faut pas se dire que c’est juste sur certains sujets que ça arrive. Je peux vous certifier que dans bien d’autres groupes de discussion sur Facebook c’est un peu la même histoire. À titre d’exemple bien concrets, sur un certain groupe de cuisine au BBQ francophone les utilisateurs de BBQ au propane ou au gaz naturel sont plus ou moins bien vus. Pour plusieurs « puristes » de la cuisine au BBQ, si tu n’es pas au charbon et/ou possèdes un fumoir tu es un moins que rien et tu es mieux que de faire des hotdogs et des hamburgers.

Nous ne sommes pas tous des spécialistes, mais bien des généralistes. Internet est une excellente source d’information et d’échange, mais pour plusieurs personnes il est facile de dire n’importe quoi et d’insulter derrière l’anonymat que procure un clavier d’ordinateur.

Hors Sujet – Planification pour Walt Disney

Dans un peu plus de 90 jours, soit le 18 avril, nous allons prendre le départ en direction de Walt Disney en Floride. Pour nous et notre petit-fils, ceci va se traduire par un voyage de 14 jours. C’est bien entendu que nous ne passerons pas 2 semaines dans les parcs. Voici en gros ce que nous avons de planifié pour ce voyage mémorable. Nous allons voyager avec notre tente-roulotte afin d’en profiter pour faire du camping.

  • Un départ dans la nuit du 18 au 19 avril en direction de Washington.
  • Le 19 nous allons embarquer le camion et la tente-roulotte à bord d’Amtrak en direction d’Orlando. C’est un trajet de 19 heures que nous allons passer dans une cabine privée tout équipée. Ceci va nous permettre d’arriver en Floride en pleine forme et bien reposés.
  • Le 20 au matin, direction le Fort Wilderness Resort. C’est l’immense camping de Walt Disney. Nous allons y passer environ 5 jours et profiter pour faire les parcs Animal Kingdom, Magic Kingdom ainsi que Hollywood Studio. Il est évident que nous allons profiter du camping pour nous reposer entre les visites de parc.
  • Le 25 avril au matin, c’est un départ vers notre prochaine destination qui est le Pirateland à Myrtle Beach. Nous avons prévu d’y arriver en toute fin d’après-midi. Nous allons y passer 3 nuits afin de profiter de l’endroit, de la mer et des activités à découvrir.
  • Le 28 avril c’est en direction de Virginia Beach pour le Trav-L Park. Comme nous avons découvert ce camping lors de nos vacances d’été 2018, nous avons choisi le même emplacement derrière la piscine et près de tout. Un autre séjour de 3 nuits.
  • Le 1er mai au soir, nous allons nous arrêter dans un hôtel situé à Edison au New Jersey pour une nuit afin de ne pas arriver à la maison trop fatiguée.

Est-ce que ce voyage risque de nous épuiser ? Je crois bien que oui, mais cette fatigue sera avec le sourire et de voir la joie et l’émerveillement dans la face de notre petit-fils.

Comme nous allons y aller en mode camping, ceci va nous permettre de faire de grosses économies au niveau des repas. Les épiceries sont nombreuses et c’est beaucoup moins dispendieux que de manger dans les parcs d’attractions.

Si vous croyez que je vais me passer de faire du BBQ, d’essayer de nouveaux plats et de nouvelles préparations, laissez-moi vous dire que vous vous trompez royalement ! Mon Napoleon TravelQ PRO 285 va se faire aller pas mal à toutes les occasions. Il faut bien qu’il serve à quelque chose. Je vais également continuer les essais du MEATER+ et du ThermoWorks ThermoPOP. Nous allons également mettre à l’essai le four de la tente-roulotte pour une première fois.

Un projet de fou

Voici un projet qui n’a nullement rapport à la cuisine ou au BBQ ou bien tout autre item du genre. C’est un projet qui me trotte dans la tête depuis un bout, mais sans vraiment faire quelque chose pour le concrétiser.

Et bien voici mon idée, ou devrais-je dire notre idée. Oui, oui, mon épouse m’en a déjà fait part de cette idée par le passé à quelques reprises. Donc, c’est de quitter le confort de notre maison afin de voyager tout près de 12 mois par année en roulotte. Je sais, vous allez me dire qu’il n’y a rien de nouveau là-dedans et que plusieurs le font déjà. C’est vrai et je suis en partie d’accord avec vous. Plusieurs couples à la retraite passent près de 6 mois par année dans le sud des États-Unis ou bien au Mexique pour les mois froids de l’hiver québécois et l’autre partie du temps dans plusieurs campings (ou autres endroits) au Québec. Il y a aussi ce jeune couple de la région de Québec (PRÊTS pour la route) qui a tout vendu et qui voyage maintenant en permanence avec leur roulotte Airstream. Dans leur cas, lui travaille toujours, à distance, comme courtier hypothécaire et sa conjointe s’occupe de tout le côté médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et YouTube). Je vous invite d’ailleurs à les suivre.

Pour nous, ça pourrait ressembler un peu à leur situation ou presque. Je m’explique : ma conjointe sera bientôt éligible pour une préretraite et a déjà un plan B de carrière comme agente de voyage externe pour la compagnie « J’ai mon voyage ». T’en qu’à moi, je suis chargé de projet en télécom et téléphonie dans le secteur bancaire. Bien que c’est un secteur où normalement nous nous devons d’être au bureau la majeure partie de notre temps, j’ai prouvé que je pouvais être tout aussi efficace à distance pour l’avoir fait durant plus de 6 mois l’année dernière.

Présentement, nous avons une tente-roulotte de typehigh-wall de marque Coleman Fleetwood Niagara 2009 et notre véhicule est unVolkswagen Touareg 2014. Bien que c’est un excellent duo, nous devons avouerque nous avançons en âge et que plus de confort sera nécessaire éventuellement.Il faut bien avouer qu’une tente-roulotte c’est bien pratique pour l’espace queça prend, mais ce n’est pas pratique lorsque nous devons arrêter qu’une nuit enchemin. Pour l’ouvrir entièrement, il faut compter de 30 à 45 minutes et c’estla même chose pour la fermer. Imaginer le tout à 23 heures le soir et pire s’ilpleut.

Tente-roulotte Coleman-Fleetwood Niagara 2009 et Volkwagen Touareg 2014

Donc, idéalement il nous faudrait une roulotte d’environ 25 pieds (entre 23 et 28) qui a un vrai lit dans une chambre fermée et une cuisine extérieur parce que c’est bien pratique. Pour le véhicule, il est évident que nous allons devoir regarder pour plus gros comme un Ford Expédition qui a une capacité de charge de plus de 9000lbs. Plusieurs d’entres-vous aller me dire qu’il nous faut absolument un camion pleine grandeur (style pickup) parce que c’est plus stable, plus long, plus de capacité, etc. Sur ça, je vais vous dire que vous n’avez que partiellement raison. Au point de vue capacité de charge utile et force de traction et arrêt, je suis d’accord avec vous. Pour la stabilité à cause que c’est plus long qu’un gros VUS c’est totalement faux et ceci est un argument de vendeur et propriétaire de pickup. J’en conviens, si vous avez une roulotte à sellette (fifthwheel), c’est essentiel comme véhicule. Mais si votre roulotte pèse au maximum 7600lbs (je suis conservateur), un gros VUS va remplir les besoins sans problème avec une consommation probablement moindre que le pickup. Ça m’a toujours fait rire que les propriétaires de camion pleine grandeur (pickup) se targuent de dire que plus gros, plus long, plus fort que c’est mieux pour tirer une roulotte. C’est une simple question de poids. C’est certain que si la roulotte standard pèse plus de 8500lbs, très honnêtement je serais d’avis d’aller avec un camion plutôt qu’un VUS. À moins bien entendu d’avoir un VUS qui aurait une capacité de 10000lbs. Ce qui n’est pas le cas présentement sur le marché.

L’idée de départ a germé dans la tête de ma conjointe bien avant que j’en parle. Ses parents ont vécu de belles aventures à bord de leur petit motorisé. Ils ont traversé le Canada, vu l’Alaska, une bonne partie des États-Unis, et j’en passe. Au départ, avant d’avoir la tente-roulotte, nous avions regardé pour faire la location d’un motorisé de classe C afin de voir si ce type de véhicule nous conviendrait. Mais les coûts de location (ou d’acquisition) nous ont freinés. Après avoir mis un peu ce projet sur la glace, nous avons eu une opportunité incroyable de faire l’acquisition de la tente-roulotte. Elle nous a bien servi en 2018 avec de super beaux souvenirs de vacances et voyages. L’année 2019 s’annonce tout aussi intéressante avec un premier voyage de 14 jours, dont 6 à Walt Disney en Floride en compagnie de notre petit-fils.

Nous sommes conscients que ce type de vacance ou de choix devie ne convient pas à tous, mais c’est quelque chose que nous aimerions tenter.Les seules questions restent à savoir si nousavons tout ce qu’il faut pour le faire et quand le ferons-nous.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑