Un projet de fou

Voici un projet qui n’a nullement rapport à la cuisine ou au BBQ ou bien tout autre item du genre. C’est un projet qui me trotte dans la tête depuis un bout, mais sans vraiment faire quelque chose pour le concrétiser.

Et bien voici mon idée, ou devrais-je dire notre idée. Oui, oui, mon épouse m’en a déjà fait part de cette idée par le passé à quelques reprises. Donc, c’est de quitter le confort de notre maison afin de voyager tout près de 12 mois par année en roulotte. Je sais, vous allez me dire qu’il n’y a rien de nouveau là-dedans et que plusieurs le font déjà. C’est vrai et je suis en partie d’accord avec vous. Plusieurs couples à la retraite passent près de 6 mois par année dans le sud des États-Unis ou bien au Mexique pour les mois froids de l’hiver québécois et l’autre partie du temps dans plusieurs campings (ou autres endroits) au Québec. Il y a aussi ce jeune couple de la région de Québec (PRÊTS pour la route) qui a tout vendu et qui voyage maintenant en permanence avec leur roulotte Airstream. Dans leur cas, lui travaille toujours, à distance, comme courtier hypothécaire et sa conjointe s’occupe de tout le côté médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et YouTube). Je vous invite d’ailleurs à les suivre.

Pour nous, ça pourrait ressembler un peu à leur situation ou presque. Je m’explique : ma conjointe sera bientôt éligible pour une préretraite et a déjà un plan B de carrière comme agente de voyage externe pour la compagnie « J’ai mon voyage ». T’en qu’à moi, je suis chargé de projet en télécom et téléphonie dans le secteur bancaire. Bien que c’est un secteur où normalement nous nous devons d’être au bureau la majeure partie de notre temps, j’ai prouvé que je pouvais être tout aussi efficace à distance pour l’avoir fait durant plus de 6 mois l’année dernière.

Présentement, nous avons une tente-roulotte de typehigh-wall de marque Coleman Fleetwood Niagara 2009 et notre véhicule est unVolkswagen Touareg 2014. Bien que c’est un excellent duo, nous devons avouerque nous avançons en âge et que plus de confort sera nécessaire éventuellement.Il faut bien avouer qu’une tente-roulotte c’est bien pratique pour l’espace queça prend, mais ce n’est pas pratique lorsque nous devons arrêter qu’une nuit enchemin. Pour l’ouvrir entièrement, il faut compter de 30 à 45 minutes et c’estla même chose pour la fermer. Imaginer le tout à 23 heures le soir et pire s’ilpleut.

Tente-roulotte Coleman-Fleetwood Niagara 2009 et Volkwagen Touareg 2014

Donc, idéalement il nous faudrait une roulotte d’environ 25 pieds (entre 23 et 28) qui a un vrai lit dans une chambre fermée et une cuisine extérieur parce que c’est bien pratique. Pour le véhicule, il est évident que nous allons devoir regarder pour plus gros comme un Ford Expédition qui a une capacité de charge de plus de 9000lbs. Plusieurs d’entres-vous aller me dire qu’il nous faut absolument un camion pleine grandeur (style pickup) parce que c’est plus stable, plus long, plus de capacité, etc. Sur ça, je vais vous dire que vous n’avez que partiellement raison. Au point de vue capacité de charge utile et force de traction et arrêt, je suis d’accord avec vous. Pour la stabilité à cause que c’est plus long qu’un gros VUS c’est totalement faux et ceci est un argument de vendeur et propriétaire de pickup. J’en conviens, si vous avez une roulotte à sellette (fifthwheel), c’est essentiel comme véhicule. Mais si votre roulotte pèse au maximum 7600lbs (je suis conservateur), un gros VUS va remplir les besoins sans problème avec une consommation probablement moindre que le pickup. Ça m’a toujours fait rire que les propriétaires de camion pleine grandeur (pickup) se targuent de dire que plus gros, plus long, plus fort que c’est mieux pour tirer une roulotte. C’est une simple question de poids. C’est certain que si la roulotte standard pèse plus de 8500lbs, très honnêtement je serais d’avis d’aller avec un camion plutôt qu’un VUS. À moins bien entendu d’avoir un VUS qui aurait une capacité de 10000lbs. Ce qui n’est pas le cas présentement sur le marché.

L’idée de départ a germé dans la tête de ma conjointe bien avant que j’en parle. Ses parents ont vécu de belles aventures à bord de leur petit motorisé. Ils ont traversé le Canada, vu l’Alaska, une bonne partie des États-Unis, et j’en passe. Au départ, avant d’avoir la tente-roulotte, nous avions regardé pour faire la location d’un motorisé de classe C afin de voir si ce type de véhicule nous conviendrait. Mais les coûts de location (ou d’acquisition) nous ont freinés. Après avoir mis un peu ce projet sur la glace, nous avons eu une opportunité incroyable de faire l’acquisition de la tente-roulotte. Elle nous a bien servi en 2018 avec de super beaux souvenirs de vacances et voyages. L’année 2019 s’annonce tout aussi intéressante avec un premier voyage de 14 jours, dont 6 à Walt Disney en Floride en compagnie de notre petit-fils.

Nous sommes conscients que ce type de vacance ou de choix devie ne convient pas à tous, mais c’est quelque chose que nous aimerions tenter.Les seules questions restent à savoir si nousavons tout ce qu’il faut pour le faire et quand le ferons-nous.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.