Sur la route des KOA

Depuis un certain temps, nous voulions passer environ 1 semaine en camping sur la côte Est des États-Unis. Nous avions une réservation de 5 nuits au Virginia Beach KOA en Virginie. Nous avions prévu de partir au moins 2 jours d’avance afin de profiter au maximum de ces quelques jours de vacances bien mérités.

La vie et le travail étant ce qu’ils sont, Karol devait travailler quelques heures et moi également durant une nuit je devais me brancher pour le travail. Nous avons donc pris la décision de partir beaucoup plus tôt. Nous avons donc réservé pour le KOA Cape May au New Jeysey pour 2 nuits et modifié notre réservation en Virginie pour près d’une semaine.

Comme le chemin entre la maison et le New Jeysey est assez long et que nous devions travailler avant le départ, nous avons pris la grosse décision de coucher en chemin dans un stationnement de Wal-Mart à Glenmont en banlieue d’Albany dans l’état de New York.

Alors, nous débutons notre périple…

14 août : Départ de la maison un peu avant l’heure du souper. Le passage aux douanes du poste de Rooses Point s’est très bien passé. Nous avions les enregistrements de la roulotte et du camion en main, le papier de notre vétérinaire (en anglais) indiquant que notre Mademoiselle Lili avait bien son vaccin contre la rage. Il y avait un peu d’attente à la douane, mais c’est normal avec environ 3 véhicules devant nous.

J’avais une légère appréhension avec la traversée des Adirondack. Bien que nous avions déjà fait les Laurentides ainsi que les Cantons-de-l’Est sans trop de problèmes, je me demandais comment notre Touareg allait bien réagir. Nous avons été très agréablement enchantés par cette traversée. La consommation d’essence s’est tenue près de 18,2L/100km. Il est à noter que c’est moi qui changeais les rapports de transmission entre la 4e et la 7e vitesse selon les besoins. Je dois aussi noter que sur tout le chemin, je garde la transmission en mode semi-automatique afin d’aider l’ensemble de la mécanique.

Nous sommes arrivés au Wal-Mart en fin de soirée. Il y avait déjà quelques VR de stationnés et nous nous sommes mis tout au fond afin de laisser le stationnement libre pour les clients. Nous avons eu la chance d’échanger avec un autre vacancier sur nos véhicules. Il était surpris que nous avions un Touareg devant notre roulotte ainsi que de notre consommation d’essence. De son côté, il avait un gros Nissan Titan XD diésel et une roulotte de 26’ avec une consommation d’à peine 20L/100km. Donc, c’est dire que son diésel buvait beaucoup plus que nous à essence. Mais ceci pourrait faire partie d’un très long débat (VUS versus Pickup et essence versus diésel).

15 août : Nous sommes parties relativement tôt, car nous voulions arriver en après-midi à Cape May. Le trajet s’est très bien fait avec une circulation normal pour un jeudi. À notre arrivée à ce premier KOA, l’enregistrement se fait en un tour de main. On nous remet les consignes d’usages sur les heures de tranquillités, les différents endroits sur le camping, etc. Comme nous y étions que pour 2 nuits, nous voulions en profiter pour nous reposer un peu et aller à la plage.

Il faisait beau et chaud. Une chance que nous avions l’air conditionné pour nous tenir au frais dans la roulotte. Mais avant d’en profiter, il fallait bien installer la roulotte. Le terrain qui nous a été octroyé était le #31. Bien qu’il était situé en plein soleil, celui-ci était d’une belle dimension. Très long, pas excessivement large, avec une dalle de béton pour la table de pique-nique. Le terrain était un 3 services plus. En gros, nous avions l’eau, l’électricité (choix de 15, 30 et 50amp), l’égout ainsi que le câble.

Parlant de l’entrée pour le câble, je ne sais pas pour vous, mais sur plusieurs roulottes de la série Imagine de Grand Design, les entrées pour la chambre et le salon sont inversées dans le Nautilus. Avant de penser à inverser les prises, je croyais même que l’entrée principale du terrain était en défaut. Au final, nous avions 45 postes de télévision à notre disposition.

En soirée, nous avons été au parc à chien avec Lili. Ce dernier est immense et clôturé. Les sacs pour les besoins de toutou sont disponibles en grande quantité. La seule chose qui manque c’est une prise d’eau.

16 août : Une belle journée s’annonce avec un ciel bleu et quelques nuages ici et là. Une petite visite au parc à chien pour Lili afin de lui dégourdir les pattes. Pendant que Lili était bien au frais dans la roulotte, nous nous sommes dirigé vers la magnifique plage de Cape May. Le stationnement sur les rues adjacentes est gratuit. Il ne faut pas arriver trop tard si vous voulez en profiter. Le coût pour profiter de la plage publique est de $6 par personne par jour.

La mer de la région de Wildwood/Cape May n’est pas la plus chaude, mais c’est mieux que Old Orchard. La plage est longue, sablonneuse et très bien entretenue. Après quelques heures passées à celle-ci, nous sommes retournés au camping. Lili était sagement couchée sur le sofa bien au frais. Nous avons été faire un tour à la piscine. Elle n’est pas super grande, mais assez pour le camping.

En soirée, nous avons tenté de mieux que l’on peut de nous faire un petit feu de camp. Mais le bois qui est vendu au magasin du camping est trop humide à cause de la rosée très forte tous les soirs. Notre feu ne cessait de s’éteindre tout seul malgré l’ajout de papier et de bois d’allumage.

17 août : Aujourd’hui, c’est un départ pour une longue route. Initialement, nous voulions passer par le traversier entre Cape May et le Delaware. Malheureusement, il n’y avait plus de place disponible à cause de retards causés par un bris mécanique. Nous avons dû effectuer un détour par les terres. Une chance que Google Maps et WAZE étaient au rendez-vous.

Donc, après un peu plus de 6 heures de route, nous arrivons enfin au Virginia Beach KOA. Pour vous aider à vous situer pour les habitués du coin, c’est à quelques pas du camping Trav-L-Park. On se stationne près du bâtiment principal afin d’effectuer notre enregistrement. Une chance que nous sommes membres KOA et que ceci nous donne un rabais, parce que c’est assez dispendieux comme camping. On nous donne notre numéro de terrain (#373) et un employé vient nous y reconduire. Le terrain est sur 2 coins de rue, pas trop large, n’y vraiment long (on est loin de Cape May). Mais il y a une grande dalle de béton, un anneau pour le feu avec une grille et un ensemble patio complet.

Les commodités sur notre terrain de manque pas. Nous avons droit à 2 renvois pour les égouts, le choix entre 15, 30 et 50amp, l’eau et le câble (qui vous donne un choix de 96 postes). On place la roulotte en fonction de l’emplacement de la dalle. De cette façon, les 2 portes de la roulotte sont sur le béton. Comme le terrain n’est pas long, nous devons stationner notre véhicule dans le stationnement en face de notre roulotte.

Il y a beaucoup de services pour les familles à ce camping. Les KOA sont très réputés à ce niveau. Nous avons droit à 2 piscines, dont un avec glissade, une surveillance est assurée pour les 2 piscines. Il y a 2 grands parcs pour les enfants, un parc à chien de dimension raisonnable est facilement accessible avec un distributeur de sac gratuit et une entrée d’eau. Il y a également une buanderie située dans le bâtiment principal. Le coût est de $2 par machine.

Le terrain de camping est vraiment bien entretenu. Les poubelles sont ramassées tous les jours sur tous les terrains. Lorsque quelqu’un quitte, la pelouse y est faite s’y nécessaire et l’anneau pour le feu est vidée. Tous les employés que nous avons croisés étaient polis et souriants. Certains mêmes sont venu voir notre Lili pour la flatter et jouer un peu avec elle.

18 août : Comme je devais travailler pour le bureau durant la nuit, nous avons décidé de prendre la journée un peu plus relax. Un peu d’épicerie et de magasinage. Finir l’après-midi à la piscine et déguster un très bon repas avec des queues de homard, des crevettes jerk et du pain à l’ail. D’accord, nous avons ouvert une bonne bouteille de vin pour aider à faire descendre le tout.

19 août : Comme Karol doit également travailler à distance pour les besoins de son travail, nous avons décidé que ce lundi serait à elle. La journée est vraiment chaude et humide. Il fait tout près de 40°C avec le facteur humidex. En fin d’après-midi, nous en avons profité pour aller nous rafraichir à la piscine pendant que Lili était bien à l’air climatisé dans la roulotte.

Pour le souper, nous avons fait un gros spécial en allant manger au Whiskey Kitchen. C’est un endroit chaleureux et accueillant. Les employés ont le sourire et sont serviables. Les portions sont généreuses et sauront vous satisfaire. Ils utilisent des produits locaux afin d’encourager les entreprises et de les faire connaître. Les prix sont très convenables. Lorsque la température le permet, vous pouvez manger sur la terrasse avec votre compagnon à quatre pattes.

20 août : Une autre journée sous le signe du soleil. Lili est réglée comme une horloge. Dès 6h, elle nous fait savoir qu’il est temps pour elle de sortir pour son pipi. Je m’en occupe. On rentre dans la roulotte et retour dans le lit. Vers 7h elle me fait savoir que c’est maintenant l’heure de sortir de nouveau. Bon d’accord, je vais me lever et laisser dormir Karol. Je me fais un café au passage et je m’installe dehors afin de profiter de la quiétude de l’endroit. Il y a quelques personnes dehors et certains se préparent pour quitter le camping.

Tout en buvant mon café et en regardant les dernières nouvelles sur mon cellulaire, j’entends l’hymne national américain jouer assez fort. Le son vient des rues et roulottes avoisinantes. Je sais que nous sommes entourés de bases militaires, mais le son vient vraiment de très près. Je regarde l’heure et il est 8h. Je comprends que le « couvre-feu »  se termine à 8h, mais de là à me faire écouter cette musique si tôt le matin, il y a des limites. Je n’ai rien contre le patriotisme et la liberté d’expression, mais je crois que c’est une simple question de politesse.

En toute fin d’avant-midi, nous prenons le petit autobus de bois (trolley) pour nous rendre à la plage. Celui-ci nous conduit au stationnement principal tout près des hôtels et de la plage. La meilleure entrée pour la plage selon nous est juste à côté de l’excellent restaurant Waterman’s. Si vous voulez de bons cocktails avec des plats de fruits de mer généreusement garnie, c’est l’endroit par excellence. Oui, il y en a bien d’autres. Mais celui-ci nous avait été recommandé et nous faisons la même chose.

Il y a pas mal de monde à la plage, mais il est facile d’y trouver un bon endroit. Vous pouvez marcher sur plusieurs milles sans vous en rendre compte tellement la plage est longue. Contrairement aux plages de Wildwood, elle est moins large, mais le sable et l’eau sont plus chauds.

En milieu d’après-midi, nous quittons la plage pour un peu de magasinage histoire de rendre service à nos amis. Puis on se dirige vers le stationnement pour y reprendre notre autobus. Celui-ci d’ailleurs passe au 20 minutes environ. Son trajet est bien simple entre la plage, l’aquarium, le camping Trav-L-Parl et le KOA. C’est assez difficile de se perdre.

Pour le souper, j’ai décidé de faire cuire le faux-filet de qualité Prime acheté au Farmer’s Market, accompagné de queues de homard et de pain à l’ail. Oui, il y a eu une bouteille de vin qui a servi à faire descendre le tout.

Ce soir, nous décidons de prendre la soirée bien relax. La température ne nous permet pas de faire de feu… Dame Nature a décidé que nous devions rester dans la roulotte.

21 août : Lili est toujours un aussi bon réveil matin avec ces 2 alarmes de suite. Karol n’a pas besoin de travailler aujourd’hui et le ciel nous indique que le soleil ne sera pas au rendez-vous pour la majeure partie de la journée. C’est donc le moment idéal pour aller faire un tour en auto avec Lili à bord. Karol doit effectuer un peu de magasinage (encore une fois) en prévision de la rentrée scolaire de notre petit-fils, de l’Halloween et pour Lili. D’ailleurs, après une visite chez Petsmart, notre chère fille pèse 63lb.

Nous avons également trouvé un très bon petit restaurant qui est « Pets Friendly » à environ 20 minutes du camping. Si vous avez la chance d’être à Virginia Beach, aller faire un tour au Hair of the Dog Eatery. Je vous conseille le Brisket Po’ Boy accompagné de Mac’n Cheese. Un vrai régal pour le palais.

Le reste de la journée a été à l’image du reste… Relaxer avec un petit souper tranquille et petite visite à la piscine.

22 août : Une superbe journée s’annonce. Karol doit travailler un peu en avant-midi et par la suite c’est direction la plage. Lili restera quant à elle dans la roulotte à l’air conditionné. Il y a pas mal plus de monde cette fois-ci à la plage, mais c’est assez facile de se trouver un endroit pour s’installer. Il fait beau et chaud. Même la petite brise est assez chaude, donc rien que rafraichir la peau. Mais l’eau, elle, nous rafraichit à souhait.

En milieu d’après-midi, nous quittons une dernière fois la plage en direction du camping. Ce soir pour le souper, nous allons garder ça très simple avec de bons hamburgers garnis de fromage. Même en camping, on peut s’en permettre un peu.

Comme les températures sont très incertaines pour la soirée, la nuit et les prochains jours, nous prenons la décision de quitter pour notre retour une journée d’avance. Donc, après le souper on s’affaire à ramasser nos choses et commencer à mettre de l’ordre dans la roulotte. Dès que nous avons eu terminé dehors, la pluie s’est mise de la partie pour ne pas dire un déluge nous est tombé dessus.

Avec cette pluie diluvienne, je me suis aperçu d’une petite infiltration d’eau dans le haut de la douche. Cette même infiltration qui avait été vérifiée par notre concessionnaire de roulottes. Il faut avouer qu’il y a une différence entre la pression d’eau d’un boyau d’arrosage et un déluge de pluie.

Désolé, c’est du mauvais côté…

23 août : Le soleil est présent ce matin et l’humidité est au maximum. On termine de placer les choses dans la roulotte, on installe notre Touareg devant celle-ci. C’est un départ pour une longue route en direction de la maison. Par contre, nous allons arrêter pour la nuit dans le stationnement du Wal-Mart de Glenmont. Ce même Wal-Mart qui nous a servi lors de notre départ en vacance.

La route se fait bien avec une circulation assez dense. On s’arrête à plusieurs reprises pour nos petites pauses santé et pour que Lili puisse se dégourdir.

On arrive au Wal-Mart et il n’y a qu’un autre véhicule pour la nuit. Karol retourne faire quelques achats de dernières minutes et nous prenons également un sac de glace pour la glacière. Nous avons plusieurs belles pièces de viande que nous ne voulons pas perdre.

24 août : C’est un départ pour notre bout de route vers la maison. Il y a beaucoup plus de circulation ce matin dans le coin d’Albany. La traversée des Adirondack se passe encore une fois à merveille. Nous devons arrêter à Plattsburgh au Market32 pour nous chercher quelque chose à manger pour notre souper à la maison.

On reprend la route avec un arrêt pour le plein d’essence. Le passage à la petite douane de Lacolle se passe avec un minimum d’attente. Le reste du chemin se passe à merveille.

En conclusion, nous avons passé des vacances de rêve. Tout s’est très bien passé avec Lili qui a été un peu la vedette un peu partout sur son passage. Nous avons eu la chance d’essayer de nouveaux endroits pour le camping et des restaurants incroyables que nous vous recommandons sans hésiter.

Pour ce qui est de notre Touareg, celui-ci s’est très bien comporté tout au long de la route. Nous avons bouclé nos vacances avec une moyenne de consommation de 19,5L/100km. Ceci est beaucoup mieux que ce que j’avais estimé avoir. Il est à noter que la consommation a été plus élevée au retour puisque nous étions plus pesants.

Plusieurs personnes nous ont posé des questions sur notre équipement tout en étant des plus surpris de nos performances. Il faut avouer qu’un Touareg c’est tout un VUS. La grosse différence avec celui-ci et un pickup est la longueur.

Est-ce que le Touareg est le véhicule idéal pour un tel trajet ? Oui et il l’a prouvé avec les Adirondack et plus de 2600km au compteur avec un poids avoisinant les 7000lb derrière lui.

Est-ce que nous allons éventuellement changer celui-ci ? Oui pour des raisons de confort, d’espace et que Karol ne veut pas conduire le Touareg avec les changements de vitesse manuelle sur la route.

Processed with VSCO with q7 preset

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.