Weber – Charbon de bois et briquettes

Depuis une semaine, nous avons ajouté un Weber Master-Touch à notre cuisine extérieur. Je n’avais pas le choix que de commencer à tester certaines cuissons avant de passer aux choses sérieuses à la fin du mois d’octobre. Pas question pour moi d’attendre à ce moment pour comprendre comment stabiliser la température, avoir le bon type de charbon, savoir quand ajouter du charbon, etc.

Donc, j’ai décidé que pour un premier test j’allais y aller avec un bon faux-filet et du charbon de bois afin de finir avec une saisie à haute température. Afin d’avoir une bonne idée du comportement ce BBQ se comportait, j’ai mis les charbons de bois ardents dans un coin, installé la grille et remis le couvercle. Sur la grille, en direction opposée, j’ai installé ma sonde de température ambiante Smoke de ThermoWorks. Le couvercle était installé de sorte que la trappe d’air était opposée à la source de chaleur. Avec quelques essais, j’ai réussi à tenir une température d’environ 370°F. L’aiguille du thermomètre sur le couvercle était au fond à plus de 600°F.

ThermoWorks Smoke en pleine action

J’ai installé mon autre sonde dans la viande et déposé le morceau sur la grille pour une cuisson indirecte. Après environ 15-20 minutes, la température interne de la viande a atteint 115°F. J’ai retiré mes deux sondes et déposé le faux-filet directement au-dessus des braises. Une belle saisie d’une à 2 minutes par côtés. J’ai laissé reposer la viande sur une plaque sous un papier d’aluminium. Après avoir tranché pour servir, c’était une première belle cuisson légère plus cuite que j’aurais désiré, mais tout à fait acceptable pour un premier essai. Le goût de la viande était un peu différent de quand je le fais sur le propane, mais avec les mélanges d’épices ça camoufle un peu les différences.

Plus tard en semaine, j’ai effectué un deuxième test avec des côtes levées de bœuf et des briquettes afin d’obtenir une température plus baisse et une cuisson plus longue. Ici je parle de la fameuse méthode du « low and slow ». J’ai monté un monticule de briquettes éteintes dans un coin. Ensuite j’ai mis de copeaux de bois à saveur de Mesquite à travers celles-ci pour la fumée. J’ai terminé avec environ 8 briquettes bien allumées sur le dessus. J’ai réinstallé la grille, la sonde de température, puis le couvercle. J’ai laissé monter la température ambiante, fermé les trappes au quart en bas et presque la même chose en haut. La température se tenait entre 270°F et 275°F. La fumée dégagée par les copeaux de bois était belle et odorante. J’ai déposé les côtes levées pour une cuisson indirecte et laissé le tout avec une certaine surveillance pendant près de 3 heures et jusqu’à tant que je vois les bouts d’os bien séparé de la viande.

Après avoir bien emballé les côtes levées dans du papier d’aluminium, je remis le tout sur la grille, brassé le charbon un peu et refermé le couvercle. Après 2 heures de cuisson, la température cherchait à descendre et donc, j’ai ajouté quelques briquettes éteintes sur celles allumées. La température a remonté à un niveau acceptable.

Comme l’heure du souper arrivait et que ça faisait près de 6 heures que les côtes étaient dans le BBQ, je les ai retirées du feu. Le temps de monter les assiettes, déposer les côtes levées et déguster le tout.

Est-ce que le goût de fumée était présent ? La réponse est oui avec un bel anneau de fumée sur la viande. Est-ce que la texture et le goût en général étaient bons ? Oui, un petit délice de tendreté.

Mon opinion après les deux essais est la suivante : Le Weber Master-Touch se comporte comme il se doit et je n’ai aucun point négatif à lui reprocher jusqu’à présent sauf peut-être que la poignée du couvercle devienne excessivement chaude et que même avec des gants de silicone on ressente la chaleur. Le contrôle de la température se fait relativement bien malgré que je suis nouveau avec le charbon. Est-ce qu’il va remplacer mon valeureux Napoleon Prestige 500 ? La réponse est non. Les 2 BBQ se complètent à merveille selon moi et nos besoins. Les 2 seront en action près de 12 mois par année.

Ha oui, j’allais oublier de vous parler d’un autre petit achat que j’ai fait durant la semaine. J’ai en ma possession un livre que plusieurs devraient avoir en main, soit le livre « Le Barbecue pour les nuls ». Ce livre a été écrit conjointement par Simon De L’est et Stéphane Gadbois. Il est disponible dans les librairies et sur Amazon.

Un essentiel sur la table de chevet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.