Fat Bastard Syrah – Un vin à découvrir

Ça n’arrive pas souvent que je vous propose des vins. Mais celui-ci, personnellement,  est l’un de mes préférés. Disponible dans la plupart des succursales de la SAQ au prix de $13,05, il est difficile de ne pas s’en procurer une bouteille ou deux.

C’est un vin qui a été catégorisé « Fruité et Généreux » selon les pastilles de goûts. Par notre part, nous le trouvons très gouteux. Il s’est marié très bien avec notre souper d’hier qui était un rôti de palette de boeuf Angus.

Voici sa fiche descriptive : Fat Bastard Syrah

 

Noël s’en vient – Les idées de cadeau

Ça va peut-être vous surprendre, mais Noël est dans moins de 4 mois. C’est donc le meilleur temps pour commencer à penser à des idées de cadeaux autant pour vous que pour offrir en cadeau à ceux que vous aimez.

Un peu plus tôt cette année, je vous ai proposé un article sur des idées pour la fête des Pères. Je vous invite à vous baser un peu sur celle-ci afin de débuter vos achats ou vos listes.

Afin de ne pas passer pour quelqu’un de biaisé pour les produits Napoleon ou encore de la boutique BBQ Québec, voici quelques idées de plus pour ce Noël.

Les BBQ au charbon de Weber : La compagnie Weber a fait ses preuves depuis de nombreuses années dans le domaine de la cuisson au charbon avec les BBQ de type kettle. Aujourd’hui, vous avez droit à toute une panoplie de modèles avec des prix variants à moins de $100 à plus de $2000.

La compagnie Grill Beast vous offre une quantité impressionnante d’articles pour les maniaques du BBQ. Que se soit des chandails, des tabliers, des gants ou bien des accessoires pour la cuisson, vous trouverez certainement quelque chose qui saura plaire sur leur site internet. Il est important à noter que les prix sont en devises américaines et qu’il y a des frais de livraison.

Vous n’avez toujours pas d’idée. Alors, pourquoi ne pas y aller avec la solution simple des cartes cadeaux ? Vous pouvez en avoir pour toutes les grandes surfaces, certaines boutiques spécialisées, et quelques marchants indépendants.

L’entrepôt de Viandes – Une visite s’imposait

Je n’ai jamais été un admirateur des entrepôts où l’on peut acheter viande, volaille et poisson à volonté ou presque. Oui je vais chez Costco de façon hebdomadaire, mais ce n’est pas juste pour la viande.

Depuis plusieurs mois j’entends parler d’un endroit appelé l’entrepôt de viandes situé dans le quartier Saint-Léonard à Montréal. Comme je suis abonné à leur page Facebook, je vois passer leurs publicités, il semble y avoir que de bons commentaires sur la qualité, le service et les prix qu’ils offrent.

Plus tôt cette semaine, je vois passer un spécial qui est bon jusqu’au 7 septembre sur des Tomahawks qualité Canada AAA Angus au prix de $12,99lb. Il y a plusieurs autres spéciaux sur la bavette de boeuf, le poulet et le porc. Il n’en fallait pas plus pour que je prenne la décision de m’y rendre. Oui je l’avoue, je consulté ma conjointe au préalable pour voir avec elle ce qu’elle pensait de ces spéciaux. Oui elle m’accompagné pour voir de quoi le tout avait l’air.

Comme nous habitons la Rive-Sud, se rendre à St-Léonard demande un peu de planification lors d’un déplacement en semaine afin d’éviter les heures de pointe interminables de Montréal. Comme l’endroit ferme à 18h, pas question d’y aller en soirée non plus.

Alors voici ma constatation et opinion bien personnelle de l’endroit et de ce que l’on y retrouve. L’endroit est vraiment bien. Un service professionnel et courtois. Ils savent répondre à toutes les questions et donnent des trucs de cuissons. La variété est présente autant dans le congelé que dans le frais.

A quand ma visite chez Délecta à Québec pour une comparaison ?

Le Respect – Cuisinez de la façon que vous voulez

L’écriture de cet article de trotte dans la tête depuis un bon bout de temps. Je dirais qu’il a commencé à prendre forme lorsque quelques personnes m’ont pour ainsi dire insulté dans un groupe Facebook pour utiliser un BBQ au propane/gaz naturel. Pour ces personnes, si tu n’es pas au charbon autant faire cuire des hot-dogs et des hamburgers. Pour eux, seul le charbon existe pour faire du BBQ. C’est aussi le même genre de personne qui fait cuire leurs viandes directement dans la braise (c’est une mode) et ne jure que par le « reverse sear ».

Lorsque j’en ai fait mention sur un autre groupe Facebook principalement américain, j’ai eu droit à une manifestation d’encouragement de mes pairs. Pour eux, faire du BBQ est une passion sans mesure qui peut se faire de toutes les façons possibles et imaginables. C’est ce que j’appelle le respect.

Oui je fais encore partie du premier groupe. Est-ce que j’y publie encore? Oui à l’occasion, mais je fais attention sur ce que je vais écrire. Je lis les publications des autres, les commentaires, etc. A l’occasion j’aimerais tellement y ajouter mon grain de sel, mais vaut mieux faire attention pour ne pas déchainer les foudres de certains.

Pourtant j’ai été élevé à l’époque du petit hibachi en fonte et des premiers BBQ de type kettle. Donc le charbon était roi et maitre. Mais lorsque j’ai habité et appartement et en condo, les BBQ au charbon étaient interdits pour différentes raisons. Donc, il était normal pour moi de faire l’acquisition d’un BBQ au propane. Les premières émissions de cuisine pour le BBQ étaient sur Food Channel et tout était fait avec du propane. J’ai appris, je me suis amélioré, j’ai fait des essais et ainsi que des découvertes. J’ai évolué en cuisine avec le propane et maintenant avec le gaz naturel.

Est-ce que j’ai quelque chose contre les BBQ au charbon ou les fumoirs ? Bien sûr que non voyons. Ils ont tous leurs places. Chacun a droit d’utiliser ce qu’il veut de la façon qu’il veut et pour y faire cuire ce qu’il veut.

Pour ma part, je suis fier de dire que j’ai un Napoleon Prestige 500 que j’ai acquis chez BBQ Québec après avoir fait plusieurs recherches sur les produits disponible. Oui c’est un BBQ au gaz naturel et je suis fier d’y faire cuire ce que je veux. Est-ce que j’aimerais posséder un BBQ au charbon ? Peut-être ! Je n’en ai aucune idée ! Celui que j’ai satisfait à mes besoins et à ceux de ma famille.

 

Poitrines de poulet deux façons – Jerk et Citron Sucré

Pour le souper de ce soir, nous avons décidé de faire de belles poitrines de poulet sur le BBQ. Il y a tellement de façon de les faire que j’y vais avec un peu d’inspiration. Comme j’ai 4 poitrines, je vais en faire des avec un mélange d’épices Jerk que nous avons acheté à Bonaire lors d’un voyage et les 2 autres avec la sauce Citron Sucré de BBQ Québec.

Pour ce qui est des épices sèches Jerk, il y en a plusieurs sortes de même qu’une version plus liquide dans laquelle la viande devra mariner durant un certain temps pour être infusé de toutes les saveurs qu’offre cette marinade. Il est également à noter qu’avec la marinade liquide, le goût sera beaucoup plus puissant pour vos papilles gustatives.

lrm_20170829_075017

Il est important de bien éponger le poulet afin que les épices puissent y coller et leur donner toute la saveur possible. Pour ce qui est de la sauce Citron Sucré, badigeonner les généreusement est remettre le tout au frigo pour un bon 4 heures.

Comme l’hygiène est des plus primordiale lorsqu’un manipule du poulet, il est important de bien se laver les mains avant et après.

lrm_20170829_100315

Préchauffez le BBQ à environ 400 – 450°F et préparez-le pour une cuisson indirecte. Déposer les poitrines du côté sans chaleur (indirecte), fermer le couvercle et laisser cuire pour environ 40 minutes. Je vous recommande fortement de badigeonner les poitrines avec la sauce (pas celles avec les épices Jerk) de temps à autre durant la cuisson.

Au bout de 40 minutes, vérifier la température interne du poulet avec un thermomètre ou une sonde afin d’obtenir une température de 165°F. Ceci vous assura une cuisson adéquate pour le poulet. Retirer les poitrines du BBQ et les laisser reposer quelques minutes avant de servir.

Moi je me sers d’un BBQ Napoleon Prestige 500 au gaz naturel, mais vous pourriez le faire au propane, charbon de bois, briquettes, etc. C’est à votre choix.

Bavette de boeuf au souper

C’est enfin vendredi. Quoi dire de plus ? Bon d’accord je vais vous parler de bouffe. Pour ce soir, nous avons opté pour une bonne bavette de boeuf que nous avions depuis un petit bout au congélateur (emballé sous vide). J’ai décidé d’y aller avec une marinade très simple composée de 2 tasses de vin rouge, l’équivalent de 2 gousses d’ail haché et de 2 échalotes tranchées. On met le tout dans un sac refermable de type Ziploc et directement au frigo pour environ un bon gros 4 heures.

Faire chauffer le BBQ à environ 500°F et n’oublier pas de nettoyer vos grilles. J’aime bien utiliser la Grill Daddy Pro. Sortir la bavette du sac et éponger le surplus de marinade. Déposer la viande de la BBQ pour une cuisson directe. Après environ 3 à 4 minutes, tourner la viande de 90° afin d’obtenir un beau quadrillé. Un autre 3 minutes de cuisson puis retourner la viande. Poursuivre la cuisson avec la même méthode. Retirer du BBQ et laisser reposer quelques minutes.

Tranchez le tout en lanière contre le sens des fibres et servir avec vos accompagnements favoris.

Tomahawk entre amis

Comme vous le savez sûrement, je ne suis pas le plus grand admirateur des tomahawks comme pièce de viande. Par contre, lorsque tu vas au Costco pour chercher 2 beaux rib steak et que les seuls disponibles semblent avoir un os de la grosseur d’un 25 cents, tu te rabats sur quelque chose d’autre. Dans ce cas-ci, il y avait plusieurs tomahawks juste à côté et j’en ai choisi un de 1.246 kg. Il y a en assez pour 4 personnes à condition d’avoir de beaux accompagnements. Mettez-y de la couleur avec des poivrons, oignons français, champignons de Paris, pommes de terre grelot, etc. Amusez-vous à varier.

Avant que quelqu’un vienne dire que les viandes chez Costco sont toutes attendries mécaniquement et qu’il ne faut pas en acheter, informez-vous bien. Dès que la pièce de viande a un os, il est impossible de l’attendrir puisse que ceci va briser l’équipement. L’inscription sur l’étiquette est là par défaut pour le bœuf malheureusement. Chez nos voisins américains, il est très rare de voir l’inscription. Donc, avant de faire des commentaires, informez-vous !

Comme nous avions été invités chez des amis pour le souper, pourquoi ne pas le faire cuire sur le BBQ. Peu importe le BBQ, afin d’obtenir une belle cuisson il est important d’avoir en sa possession un thermomètre numérique. Alors on fait monter le BBQ à environ 400°F. Une fois la température atteinte, fermez 1 à 2 brûleurs (selon le nombre que vous avez) pour la partie de cuisson indirecte.

Donc, faites saisir la pièce pour environ 2 minutes par côté. Si vous aimez les quadrillages, tourner la pièce de 90° à mi-cuisson. Pour savoir quand retourner la viande, elle doit se décoller facilement de la grille. Votre viande est bien saisie ? Déplacez-la dans la zone de cuisson indirecte. Entrez la sonde du thermomètre dans le centre de la pièce et réglez celui-ci pour votre choix de cuisson.

Ce qui est important c’est de retirer la viande à environ 10°F avant qu’elle ait atteint la température désirée. Laissez reposer la viande quelques minutes afin que les jus se replacent. La cuisson se poursuit durant cette période.

Pour le service vous pouvez y aller à votre guise ou bien découpez la viande le long de l’os et tranchez la viande dans le sens contraire des fibres.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑