Onglets de bœuf Angus et marinade piquante

Lors de temps froid, un bon souper sur le BBQ est réconfortant pour bien des gens et moi le premier. Ce soir, j’ai essayé quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. Plutôt dans la journée, j’ai passé par la boutique de BBQ Québec de Boucherville afin de faire l’acquisition du plateau à charbon de Napoleon. Oui je sais, c’est un BBQ au propane que j’ai. Mais avec ce plateau, la moitié du BBQ se transforme au charbon.

Donc, un peu de texte sur ce plateau de Napoleon. Il est d’une bonne dimension afin que vous puissiez y mettre une bonne quantité de charbon. Il possède également une partie avec couvercle pour y mettre des copeaux de bois de votre essence préférés. Le tout est en fonte épaisse de très haute qualité.

Pour l’installation et l’utilisation, c’est très simple. Bien qu’une feuille d’instruction arrive dans la boite, j’avais visionné quelques vidéos sur YouTube. C’est vrai, c’est très simple d’utilisation. Alors voici, un retire la grille et les déflecteurs. On dépose le plateau directement sur les brûleurs afin que celui-ci repose sur les renforts dans la cuve. Le tout est très stable, une fois positionné. Vous ajoutez votre charbon et vos copeaux au besoin. Finalement, vous remettez la grille en place. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir les 2 brûleurs situés sous le plateau à maximum. Après 5 à 8 minutes, les charbons seront assez allumés que vous pourrez éteindre les brûleurs. Vous laissez chauffer le tout pour environ 15 minutes. Ne vous surprenez pas si votre thermomètre indique 600 ou même 700°F. Les charbons dégagent une grande quantité de chaleur. Bien qu’il est indiqué de mettre environ 4lb de charbon, allez-y avec vos besoins. Dans mon cas, comme c’était une cuisson relativement rapide à haute température, j’ai juste rempli le plateau sans faire de monticule.

Et maintenant, passons à la recette de ces fameux onglets. J’ai acheté 6 onglets de bœuf Angus 1855 à l’Entrepôt de viandes à Montréal. Pour la marinade, après avoir effectué quelques recherches sur l’internet, nous sommes tombés sur celle-ci, que nous croyons la meilleure. La recette vient de Louis-François Marcotte, chef bien connu.

Marinade piquante

  • 6 échalotes françaises hachées
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 125 ml (½ tasse) de cassonade tassée
  • 1 c. à soupe de pâte de piment 80 ml (1/3 tasse) d’huile végétale

Préparation

Dans le bol du robot culinaire, combinez l’échalote, l’ail, la cassonade, pâte de piment et l’huile. Broyez jusqu’à l’obtention d’une purée lisse et transférez dans un sac plastique refermable. Ajoutez la viande, enrobez de marinade et refermez hermétiquement le sac en retirant l’air. Réfrigérez toute une nuit ou au moins 3 heures.

Cuisson

  • Déposez les onglets au-dessus des charbons et laissez cuire environ 5 à 6 minutes.
  • Retourner la viande et cuire un autre 5 à 6 minutes.
  • À l’aide d’un thermomètre, vérifiez la température interne afin d’avoir environ 115`F à 120°F.
  • Retirez du feu et laissez reposer sur une plaque environ 5 minutes, le tout recouvert d’une feuille d’aluminium.
  • Coupez et servez à vos convives avec vos accompagnements préférés.

Lorsque le temps et la température seront de mon côté, je vous promets de vraiment mettre à l’essai ce plateau pour charbon et le tout sera sur vidéo.

Camping Havana Resort – C’est à visiter

Bon dimanche soir à tous ! Ce weekend, nous sommes allés au Camping Havana Resort à Maricourt pour un petit séjour de 2 nuits avec des amis. Avec les évaluations relativement mixtes qui sont publiées depuis l’année dernière, nous y avons été sans vraiment d’expectation. Très honnêtement, nous avons été agréablement surpris. C’est un endroit qui bouge beaucoup, l’animation à la piscine est omniprésente du matin au soir et les G.O. sont tous d’origine cubaine.

Un peu d’historique sur le site sur lequel ce camping est situé.Pendant une vingtaine d’années, le mouvement dirigé par Claude Vorhillon en a fait son lieu de rassemblement; les raëliens disaient se préparer à y accueillir les premiers extra-terrestres. Depuis juin 2016, des nouveaux propriétaires ont décidé de transformer l’endroit en camping aux allures cubaines. Depuis l’ouverture officielle en 2017, l’endroit s’améliore au fil du temps.

Assez d’histoire et parlons du camping lui-même. Il y a des terrains pour tous les styles et goûts. Il y a même des « cabanas » de disponibles en locations. Une section pour les saisonniers est disponible tout au fond du site à côté d’un lac. Bien qu’il y a des chaises de disponibles sur la plage du lac, il n’y a vraiment pas beaucoup de monde qui s’y baigne. Les terrains sont malheureusement petits pour la plupart. Le bloc sanitaire est très propre et sans odeur désagréable. Il y a des toilettes chimiques près de l’entrée principale et de la piscine. Cette dernière à un « swim-up bar », mais la température de l’eau est relativement froide.

Comme nous étions avec des amis pour le weekend, nous avions un menu un peu plus spécial. Vendredi midi nous avons gardé le tout relativement simple avec des pâtés et fromages. Le souper fût l’occasion d’une fondue de fortune puisse que nous n’avions pas d’ensemble à fondue. Donc, un bon chaudron sur un réchaud au propane.

Samedi nous avons eu droit à un souper un peu plus spécial de la part. J’ai servi un steak Tomahawk Angus 1855 de l’Entrepôt de Viandes en cuisson classique sur mon Napoleon TravelQ PRO 285. Le tout a été servi avec une variété de légumes grillés.

Une belle pièce de viande Angus 1855 de près de 1.3kg et une cuisson médium-saignante. La vérification de la cuisson a été prise et assurée par le thermomètre ThermoPop de la compagnie ThermoWorks.

Tout un festin de fête

IMG_4707

Samedi dernier nous recevions à la maison quelques-uns de nos précieux amis pour la fête d’anniversaire de ma conjointe. Pour une fois que je réussissais à la faire sortir de la maison afin de tout préparer, autant en profiter pour sortir le grand jeu. Ma conjointe n’a jamais aimé aller au resto et a toujours de loin préféré manger à la maison en compagnie de ceux qu’elle aime.

Donc, cette année j’ai décidé d’y aller avec le principe du restaurant à la maison. J’avais une bonne idée de ce que je désirais servir à nos convives et qui serait des plus appréciés par ma conjointe. En attendant le début du souper et l’arrivée de tous, j’avais monté la table avec les hors-d’oeuvre composés de craquelins montés de fromage à la crème, prosciutto, bocconcini pour certains et tomate raisin pour d’autres.

Pour le menu, j’y suis allé avec des bouchées de Tartare de boeuf sur croutons maison, côtes levées de dos de porc enrobés de sauce Carolina Sweet de Sticky Fingers à raison de 2 par personne avec un peu de verdure histoire de faire de la couleur. Le tout suivi par des shortribs de boeuf Black Angus 1855 servi avec pommes de terre fouettées et sauce aux poivres. Par contre, j’avais totalement oublié de faire les légumes grillés. Disons que j’ai eu droit à quelques commentaires en blague.

Voici le menu en format PDF : Les 40-15 de Karol – Menu du souper

Les côtes levées de dos proviennent de chez Costco. Il est difficile de battre le prix pour 3 rack complets avec beaucoup de viande.

Les shortribs de boeuf Black Angus 1855 proviennent de l’entrepôt de Viandes de Montréal. C’est l’endroit de prédilection si vous désirez avoir la meilleure qualité de viande au meilleur prix.

Tomahawk Angus en Reverse Sear

Nous avons connu un weekend avec une température incroyablement belle pour un 22 octobre. Le genre de température idéale pour faire un bon souper sur le BBQ. En fait, presque la totalité du souper a été cuite sur le BBQ. Je désirais faire une surprise à ma conjointe après une journée épuisante à faire les travaux dehors en prévision de l’hiver qui s’en vient. J’ai donc décidé de faire cuire une pièce de viande de choix. Ici on appelle ça tout simplement un Tomahawk, mais chez nos voisins américains, c’est sous le nom de « Bone-in Ribeye Tomahawk ». Une belle pièce de 1.14kg et de 2″ d’épaisseur.

Comme la mode depuis un bon bout de temps est la cuisson inversée ou « Reserve Sear », je me suis dit pourquoi ne pas l’essayer. Donc voici ma préparation. Environ 3 heures avant la cuisson, j’ai bien salé la viande de tous les côtés. Ceci aidera à conserver votre viande juteuse et tendre. Je l’ai mis dans une pellicule de plastique et puis dans le frigo.

LRM_20171022_141301

Préchauffer le BBQ pour une cuisson indirecte avec une température d’environ 375-400°F et y déposer la pièce de viande. Si vous en avez la chance comme moi, utilisez un thermomètre afin de surveiller la cuisson.

Comme vous le remarquerez, j’ai réglé mon thermomètre à 135°F afin de sortir la viande à temps pour le reste de la cuisson. Comme nous désirions obtenir une cuisson médium-saignante, j’ai retiré la viande à environ 130°F, puis je l’ai mis à saisir sur mon infrarouge qui était à puissance maximum pour environ 1 minute par côté.

LRM_20171022_175605

Retirer le tout et mettre à reposer la pièce de viande le temps de faire griller les accompagnements comme des asperges ainsi que des poivrons. J’ai découpé la viande en tranche pour le service.

 

Contre-filet Angus 1855 et accompagnements

Hier nous recevions un couple d’amis et pour cette occasion nous avions décidé d’y aller avec un repas des plus spécial. Donc, nous avions en entrée des Tartares de boeuf en verrine de la Boucherie Tendre Gourmet, suivi du plat principal comportant un contre-filet Angus 1855 de l’Entrepôt de viandes, accompagné de crevettes d’Argentine grillées avec beurre à l’ail, fondue parmesan, asperges grillées, poivrons grillés, échalotes françaises grillées et pommes de terre grelots grillés.

Pour le dessert, j’y suis allé avec des tranches d’ananas grillées saupoudrées du mélange d’épices Kansas de BBQ Québec.

LRM_20170930_203043

Nous avons accompagné le tout avec un excellent Pinot noir Cono Sur Reserva Especial du Chili.

LRM_20170930_175608

Contre-filet Angus 1855 pour le souper

Notre souper d’hier a débuté par une visite un peu de dernières minutes à l’Entrepôt de viandes de Montréal. Il y avait un spécial qui se terminait hier sur les contre-filets Angus 1855 au pris de 10,95$lb. À ce pris là, je n’avais pas le choix d’y aller. Sur place, j’ai choisi une pièce complète qu’ils ont séparée en 16 steaks emballés individuellement sous vide.

Donc, pour le souper nous avons gardé le tout très simple, mais relativement copieux. Nos assiettes étant composés d’un contre-filet Angus 1855 avec une cuisson médium-saignante, crevettes de l’Argentine, légumes grillés, fondue parmesan pour ma conjointe, ainsi qu’une excellente bouteille du domaine Queylus Merlot.

Salade César et Ribeye Angus

Retour de vacances veut aussi dire retour au BBQ. Ce midi un petit spécial à la demande de ma conjointe, soit une salade César avec un bon steak. Elle s’est occupée de la salade pendant que je m’efforçais de faire le meilleur ribeye pour elle.

Comme pièce de viande, j’avais préalablement acheté un ribeye de qualité Angus d’environ 1lb. J’ai épicé le tout avec les épices KEG sur les deux faces et sur la tranche. J’ai fait chauffer le BBQ à 500°F avec seulement les deux brûleurs aux extrémités ainsi que celui infrarouge pour saisir le steak.

Donc, faire saisir la viande pendant 2 minutes par côté. Déplacer la viande au centre du BBQ pour continuer avec une cuisson indirecte. Sortir la viande à environ 135°F et la laisser reposer quelques minutes. Trancher en lanière et déposer sur la salade.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑