How To Use The Napoleon Stainless Steel Smoker Box On Your Gas BBQ | Napoleon

Using your gas barbecue is convenient and produces delightful meals that the whole family will love. However, sometimes you want that little bit of extra smoky flavor. To do that try using the Napoleon Stainless Steel Smoker Box. Knowing how to effectively use the smoker box is integral to creating the most satisfying meals.

 
— À lire sur www.napoleon.com/en/us/grills/how-use-napoleon-stainless-steel-smoker-box-your-gas-bbq

Rôti de palette sur charbon

Bon début d’octobre à tous. L’automne est officielle arrivée depuis quelques jours et aujourd’hui la température est vraiment de circonstance. Quoi de mieux dans ce temps-là que du bon « comfort food » ? Donc, je vous propose un bon rôti de palette sur charbon. Une cuisson lente de plusieurs heures en cuisson indirecte dans sur le Weber Master-Touch.

Je dois vous l’avouer, ceci va être un premier essai pour moi pour un rôti, mais il faut bien débuter quelque part non ? Pour une cuisson longue à basse température, je vais utiliser la méthode « minion ». Ceci n’a rien à avoir avec le film du même nom, mais bien avec le nom de l’inventeur de cette méthode, Jeff Minion.

L’idée est de placer une bonne quantité de briquettes éteintes (l’équivalent d’une pleine cheminée) dans un coin du BBQ et d’ajouter environ 20 briquettes allumées par-dessus avec vos copeaux ou morceaux de bois naturellement. J’ajoute un déflecteur d’air sur la grille du fond afin de forcer l’air vers les briquettes.

Assurez-vous que la hauteur de votre montage n’est pas trop haut afin que vous puissiez installer votre grille de cuisson correctement. Attendez quelques minutes avant de remettre le couvercle. Ouvrez les 2 trappes au maximum et après 15 minutes, fermez la trappe du bas de moitié. Après un autre 15 minutes, fermez la trappe du haut de moitié. Ceci devrait stabiliser votre température sous le 300°F. Environ un autre 15 minutes et vérifiez la température de nouveau. Si celle-ci est trop haute, fermez la trappe du haut au quart.

La meilleure façon d’obtenir la température exacte de la grille (en cuisson indirecte) est avec une sonde. Cette fois-ci, j’utilise mon Smoke de ThermoWorks.

Dès que la température est stabilisée entre 250 et 275°F, déposer la pièce de viande sur la grille pour une cuisson indirecte. Vous avez pris soin bien entendu de recouvrir la pièce de votre mélange d’épices préféré. Dans mon cas, j’y vais avec les épices Malabar de Project Smoke et Black Ops de Oakridge.

Insérer la sonde de température pour la viande, fermer le couvercle. Réglez votre première alarme pour 160°F et n’ouvrez plus le BBQ jusqu’à tant que l’alarme se fasse entendre.

Oui vous allez voir une belle fumée. Oui, vous allez sentir une odeur délectable. Mais retenez-vous d’ouvrir le couvercle du BBQ. Laisser monter la température en espérant vous délecter plus tard.

Lorsque la sonde se fera entendre, attendez aussi que la température soit stable pour un petit moment. En langage BBQ, ça s’appelle le « stall ». Vous avez pris soin de préparer 2 feuilles de papier d’aluminium et un peu de bouillon de bœuf. Retirer la pièce de viande de la grille, déposer la pièce sur la première feuille, ajouter un peu de bouillon de bœuf, fermer la feuille et fermer la deuxième feuille de sorte que les deux soient croisées.

Insérer de nouveau la sonde et remettez le tout sur la grille et prenant soin de mettre l’alarme pour 210°F.

De nouveau, l’alarme se fera ressentir. À ce moment, c’est le temps de sonder la tendreté de la viande à travers les feuilles d’aluminium avec la pointe d’un thermomètre (du genre ThermoWorks ThermoPop). Vous sentez que la viande résiste lors de la pénétration, laissez-la cuire un peu plus par tranche de 30 minutes en surveillant la température interne.

Lorsque la sonde entre comme dans du beurre, c’est le temps de retirer le rôti du BBQ et de le laisser reposer pour 30 minutes environ.

Par la suite des événements, il ne suffit que de déballer et déguster avec vos accompagnements préférés et une petite sauce au bœuf.

Bon appétit

Weber – Charbon de bois et briquettes

Depuis une semaine, nous avons ajouté un Weber Master-Touch à notre cuisine extérieur. Je n’avais pas le choix que de commencer à tester certaines cuissons avant de passer aux choses sérieuses à la fin du mois d’octobre. Pas question pour moi d’attendre à ce moment pour comprendre comment stabiliser la température, avoir le bon type de charbon, savoir quand ajouter du charbon, etc.

Donc, j’ai décidé que pour un premier test j’allais y aller avec un bon faux-filet et du charbon de bois afin de finir avec une saisie à haute température. Afin d’avoir une bonne idée du comportement ce BBQ se comportait, j’ai mis les charbons de bois ardents dans un coin, installé la grille et remis le couvercle. Sur la grille, en direction opposée, j’ai installé ma sonde de température ambiante Smoke de ThermoWorks. Le couvercle était installé de sorte que la trappe d’air était opposée à la source de chaleur. Avec quelques essais, j’ai réussi à tenir une température d’environ 370°F. L’aiguille du thermomètre sur le couvercle était au fond à plus de 600°F.

ThermoWorks Smoke en pleine action

J’ai installé mon autre sonde dans la viande et déposé le morceau sur la grille pour une cuisson indirecte. Après environ 15-20 minutes, la température interne de la viande a atteint 115°F. J’ai retiré mes deux sondes et déposé le faux-filet directement au-dessus des braises. Une belle saisie d’une à 2 minutes par côtés. J’ai laissé reposer la viande sur une plaque sous un papier d’aluminium. Après avoir tranché pour servir, c’était une première belle cuisson légère plus cuite que j’aurais désiré, mais tout à fait acceptable pour un premier essai. Le goût de la viande était un peu différent de quand je le fais sur le propane, mais avec les mélanges d’épices ça camoufle un peu les différences.

Plus tard en semaine, j’ai effectué un deuxième test avec des côtes levées de bœuf et des briquettes afin d’obtenir une température plus baisse et une cuisson plus longue. Ici je parle de la fameuse méthode du « low and slow ». J’ai monté un monticule de briquettes éteintes dans un coin. Ensuite j’ai mis de copeaux de bois à saveur de Mesquite à travers celles-ci pour la fumée. J’ai terminé avec environ 8 briquettes bien allumées sur le dessus. J’ai réinstallé la grille, la sonde de température, puis le couvercle. J’ai laissé monter la température ambiante, fermé les trappes au quart en bas et presque la même chose en haut. La température se tenait entre 270°F et 275°F. La fumée dégagée par les copeaux de bois était belle et odorante. J’ai déposé les côtes levées pour une cuisson indirecte et laissé le tout avec une certaine surveillance pendant près de 3 heures et jusqu’à tant que je vois les bouts d’os bien séparé de la viande.

Après avoir bien emballé les côtes levées dans du papier d’aluminium, je remis le tout sur la grille, brassé le charbon un peu et refermé le couvercle. Après 2 heures de cuisson, la température cherchait à descendre et donc, j’ai ajouté quelques briquettes éteintes sur celles allumées. La température a remonté à un niveau acceptable.

Comme l’heure du souper arrivait et que ça faisait près de 6 heures que les côtes étaient dans le BBQ, je les ai retirées du feu. Le temps de monter les assiettes, déposer les côtes levées et déguster le tout.

Est-ce que le goût de fumée était présent ? La réponse est oui avec un bel anneau de fumée sur la viande. Est-ce que la texture et le goût en général étaient bons ? Oui, un petit délice de tendreté.

Mon opinion après les deux essais est la suivante : Le Weber Master-Touch se comporte comme il se doit et je n’ai aucun point négatif à lui reprocher jusqu’à présent sauf peut-être que la poignée du couvercle devienne excessivement chaude et que même avec des gants de silicone on ressente la chaleur. Le contrôle de la température se fait relativement bien malgré que je suis nouveau avec le charbon. Est-ce qu’il va remplacer mon valeureux Napoleon Prestige 500 ? La réponse est non. Les 2 BBQ se complètent à merveille selon moi et nos besoins. Les 2 seront en action près de 12 mois par année.

Ha oui, j’allais oublier de vous parler d’un autre petit achat que j’ai fait durant la semaine. J’ai en ma possession un livre que plusieurs devraient avoir en main, soit le livre « Le Barbecue pour les nuls ». Ce livre a été écrit conjointement par Simon De L’est et Stéphane Gadbois. Il est disponible dans les librairies et sur Amazon.

Un essentiel sur la table de chevet

Carré de porc façon personnelle

Hier soir, nous recevons un couple d’amis pour un bon souper et une belle soirée. On avait eu une demande pour le moins directe qu’ils s’attendaient à avoir un bon BBQ pour le souper. Pour le plaisir de tous, nous avons répondu aux attentes de nos convives.

Nous avons décidé de faire un carré de porc sur le BBQ comme repas principal. Mais débutons par une entrée en attendant le souper, soit bouchées de croûtons grillés à l’ail, crevettes et salade d’avocat accompagné d’olives. C’est une recette que Karol a trouvée sur l’internet et légèrement modifiée.

Par la suite nous avons ouvert le repas avec une salade César grillée avant de présenter le plat principal qui s’est traduit en un petit délice. Ce carré de porc a été acheté il y a quelque temps à l’entrepôt de viandes. La qualité de la viande était sans reproche, tout comme la cuisson.

J’ai préparé le BBQ pour une cuisson indirecte avec une température ambiante située entre 225 et 275°F. J’avais pris soin de régler mon thermomètre Smoke de ThermoWorks à 300°F afin d’avoir une alarme en cas de dépassement indésiré. La pièce de viande a été enduite d’équipes Steak de Malabar de la série Project Smoke de Steven Raichlen.

Ma sonde à viande a été réglée sur 160°F. Je gardais un œil sur le thermomètre afin de retirer la viande aux environs de 150°F pour le laisser reposer dans le four (régler à 170°F) sous un papier d’aluminium.

Ma petite touche personnelle se traduit par l’ajout de copeaux d’érable pour les 2 dernières heures de cuisson. La viande a cuit environ 5 heures sur le BBQ et avec le temps de repos, la pièce était tendre et juteuse. Nous avons fait un mélange de légumes grillés en guise d’accompagnement. Tout le repas à table a été cuit sur mon Napoleon Prestige 500. Oui un BBQ au propane peut vous permettre d’excellents repas complets.

Un Tomahawk pour un souper en amoureux

Il arrive à l’occasion qu’une certaine pièce de viande nous tombe dans l’oeil. Dans mon cas, samedi nous avons été faire un peu d’épicerie à Plattsburgh et en profiter pour aller souper avec des amis au Texas Roadhouse. Revenons à notre épicerie si vous voulez bien. Le Price Chopper de Plattsburgh est devenu un Market 32 il y a de ça quelques temps. C’était ma première fois à l’intérieur depuis le changement. Une belle surprise avec un aménagement plus clair, convivial et avec des étalages dignes des grandes chaines qu’on connait.

Je passe devant le comptoir de la boucherie et je vois quelques Tomahawk Angus dont le poids varie entre 2lb et 3lb. J’en parle avec ma conjointe que ça pourrait nous faire un bon souper et que les restes pourraient aller dans une salade. Donc, on en choisie un de 2,5lb qui nous semble raisonnable.

En début d’après-midi dimanche, il est temps de débuter la préparation de ce monstre. On débute par une belle salaison de toute la pièce avant de l’emballer das une pellicule de plastique et la remettre au frigo.

La pièce est prête pour la salaison. 2,5lb de pur bonheur

Arrive l’heure du souper et la première étape est de sortir la viande du frigo afin de la laisser prendre la température de la pièce pour un bon 30 minutes. C’est aussi le temps de faire chauffer le BBQ, nettoyer les grilles et de tenter de stabiliser la température interne de celui-ci autour de 300°F. Je dis bien de tenter puisqu’avec le froid et le vent ce n’est pas des plus facile pour la majorité d’entre-nous.

L’étape suivante est une que je laisse à votre goût. Mais dans mon cas, j’apprécie les épices steak de Malabar de Steven Raichlen que j’ai trouvé chez BBQ Québec à Boucherville. Mais pour le plaisir de ma conjointe, les prochaines fois que vais retourner vers les épices Montréal. Le tout reste et restera toujours une question de goût personnel.

C’est aussi le temps de débuter la préparation de vos accompagnements favoris. Pour nous c’est asperges grillés et petites patates grelots. Rien de compliqué et pourtant c’est savoureux.

Dès que le BBQ a atteint sa température interne visé (environ 300°F), déposer la viande pour une cuisson indirecte. Comme la cuisson doit être lente, je préfère utiliser un thermomètre sonde afin de suivre la cuisson. Cette fois-ci, j’utilise mon Smoke de ThermoWorks. Une sonde dans la viande en prenant soin que la pointe de celle-ci soit loin de l’os et l’autre sonde sur la grille près de la viande afin de suivre la température ambiante. Côté configuration des température sur le Smoke, la viande est à 120°F et ambiante à 300°F.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, la cuisson est presque terminé et c’est le temp de faire chauffer mon SizzleZone sur mon BBQ afin de terminer la cuisson avec une belle saisie d’environ 1 à 2 minutes par côté.

Une étape cruciale est le repos de la viande après la cuisson. Ma façon de faire n’est peut-être pas la meilleure mais elle fonctionne pour nous. Je dépose la pièce sur une plaque à biscuit et je la recouvre d’un papier d’aluminium pour environ 5 à 10 minutes. Pendant ce temps, je faire cuire mes accompagnements, prépare les assiettes et nous mettons la table.

Il ne reste plus qu’à trancher, monter vos assiettes, servir et déguster ce petite délice.

Si vous être comme moi et de ma génération, nous avons été élevé que le BBQ devait être rapide et pas de temps à perdre à faire cuire longtemps, etc. Il ne faut pas oublier que nous n’avions pas nécessairement accès à des pièces de viandes de 2lb non plus. l’idée dernière une longue cuisson à des températures variants entre 225°F et 325°F est de laisser le temps aux gras internes de fondre dans la viande afin d’y libérer des saveurs et d’obtenir une viande plus tendre.

Poitrines de canard fumées – Un plat simple

Bon lendemain de Noël à tous !!! Oui je le sais, j’ai été absent un peu de mon blogue. Mais voici, je suis de retour avec une recette assez simple de poitrines de canard fumées.

Le tout commence avec 2 belles poitrines de canard du Lac-Brome. Mais vous pouvez en préparer autant que vous le désirez et tout dépend de votre appétit et de l’espace sur votre BBQ.

A l’aide d’un couteau bien affuté, faites un quadrillé sur le gras sans entailler la chair du canard. Puis saupoudrer généreusement (ou à votre goût) un bon mélange d’épices comme California de BBQ Québec et Bacon-Erable de Club House. Les deux vont très bien avec le canard.

Pendant que la viande tempère, préparer votre boite ou poche de fumé. Dans mon cas, j’utilise le Copeaunateur de BBQ Québec avec des copeaux à l’érable.

Assurez-vous de préparer votre BBQ pour une cuisson indirecte avec une température ambiante d’environ 275°F. Dans mon cas, je m’assure de garder ma température relativement constante en utilisant le thermomètre Smoke de ThermoWorks.

Faites fumé les poitrine jusqu’à une température interne d’environ 140°F et ceci vous donnera une belle couleur rosé.

Retiré du BBQ et laisser reposer le tout sur une plaque pour environ 20 à 30 minutes.

Par la suite, couper les poitrines en fines tranches et il ne vous reste plus qu’à déguster le tout à votre goût.

Thermomètre sans-fil Smoke de ThermoWorks – Essai à long terme

Je vous ai déjà parlé d’un de mes cadeaux de fête que j’ai reçus plus tôt cette année. Cette fois, je vous présente un essai à long terme après avoir effectué plusieurs cuissons au BBQ avec celui-ci.

ThermoWorks nous est arrivé avec le Smoke afin de rivaliser avec d’autres produits comparables sur le marché. On parle d’un thermomètre sans-fil équipé de 2 sondes qui peuvent être utilisées autant pour la température ambiante que celle pour la viande. La distance effective pour la connectivité par fréquence radio est annoncée à 300 pieds. Il y a 2 alarmes par sonde (température minimale et maximale). En soit, les 2 appareils sont d’une construction exemplaire.

La précision de la lecture des sondes est excellente si je compare le tout à d’autres produits que j’utilise. Une fois sorti de la boite, le tout se met en fonction très facilement, car tout est très intuitif. La durée de vie des piles est excellente.

Il n’y a pas d’application de disponible pour les appareils mobiles (iOS/Android) malheureusement. Par contre, cette fonctionnalité, Smoke Gateway, peut être ajoutée moyennant un coût additionnel d’environ $99.

Présentation par ThermoWorks :

Voici la fiche technique (en anglais) :

Probe Range -58 to 572°F (-50 to 300°C)
Probe Cable Range Max 700°F (370°C)
Accuracy ±1.8°F (±1.0°C) from -4 to 248°F (-20 to 120°C)

±3.6°F (±2.0°C) from -58 to -4°F / 248 to 392°F (-50 to -20°C / 120 to 200°C)

±5.4°F (±3.0°C) from 392 to 572°F (200 to 300°C)

Resolution 0.1°F (°C)
Units °C/°F switchable
Water Resistance IP65 (excluding probe connector)
Operating Range 32 to 122°F (0 to 50°C)
Backlight 20 seconds (both Smoke & Receiver)
Max Sounds Volume Smoke: 90dB / Receiver: 75dB
Sensor Thermistor
Transmission Range 300-feet line of sight
Radio Frequency 2.4 Ghz
Approvals US (FCC Part 15), Canada (IC), EU (CE – Complies with all relevant directives for Europe), AU/NZ (RCM)
Battery Smoke: 2x AA / Receiver: 2x AA – 1,800 hours
Display Smoke: 2 H x 2.95 W inches (51 H x 75 W mm)

Receiver: 2.15 H x 1.30 W inches (54.6 H x 33 W mm)

Dimensions Smoke: 3.78 H x 4.68 W x 1.01 D inches (96 H x 119 W x 25.6 D mm)

Receiver: 4.21 H x 2.05 W x 1.01 D inches (107 H x 52 W x 25.6 D mm)

Pro-Series High Temp Cooking Probe (included)
Cable Max Temp 700°F (370°C)
Transition Max Temp 644°F (340°C)
Transition Dimensions 1.4 L x 0.35 inches dia. (35.6 L x 8.9 mm dia.)
Probe Range -58 to 572°F (-50 to 300°C)
Cable Length 47 inches (1.2m)
Probe Dimensions 6 L x 0.13 inches dia. reduces to 0.08 inches dia.

(152.4 L x 3 mm dia. reduces to 2 mm dia.)

Pro-Series High Temp Air Probe & Grate Clip (Included)
Cable Max Temp 700°F (370°C)
Transition Max Temp 644°F (340°C)
Transition Dimensions 1.4 L x 0.35 inches dia. (35.6 L x 8.9 mm dia.)
Probe Range -58 to 572°F (-50 to 300°C)
Cable Length 47 inches (1.2m)

Au prix d’environ $139 et disponible dans toutes les excellentes boutiques BBQ Québec, c’est un outil à avoir.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑